Education nationale : le ministre annonce le réajustement du programme pour rattraper le temps perdu

0
8

Après près de deux mois de grève dans le service public, les cours ont été perturbés dans tous les établissements scolaires du Tchad. Le ministre de l’Éducation Nationale et de la Promotion Civique, Ahmat Khazaly Acyl au cours d’une déclaration faite ce matin du 24 mars 2018 a annoncé le réajustement du programme et du planning scolaire.

Le réajustement du calendrier scolaire 2017-2018 ainsi que le planning des activités pédagogiques se présente comme suit:

  • L’élimination du congé de fin de deuxième trimestre (appelé communément congé de Pâques) ;
  • L’organisation de deux journées pédagogiques par mois au lieu de quatre (4) au primaire ;
  • La révision des emplois de temps en vue d’adopter, si possible, des horaires de 50 minutes pour augmenter des heures de cours au niveau des enseignements moyen et secondaire. Ce qui donnera un volume horaire journalier de 6 heures au lieu de 5 ;
  • L’organisation des cours de rattrapage en vue de récupérer les heures perdues ;
  • Le report de la fin du 2e trimestre au 30 avril et de la fin du 3e trimestre au 30 juin 2018 ;
  • L’organisation des examens en juillet 2018 ;
  • La prise des vacances scolaires du 1er août au 14 septembre 2018 ;
  • La programmation de la rentrée administrative et de la rentrée des classes prochaines respectivement au 15 septembre et 1er octobre 2018.

La conservation des programmes scolaires pour les exécuter en entier contrairement à la stratégie de l’année dernière qui a consisté à condenser les programmes des classes des examens. La responsabilisation des inspecteurs et conseillers pédagogiques dans l’exécution des orientations sur le terrain. L’implication des partenaires dans la validation et la mise en œuvre de la stratégie”, déclare le patron du département de l’éducation au Tchad.

Le ministre de l’Éducation nationale,  Ahmat Khazali Acyl précise en outre que, “chaque région, département, Inspection pédagogique de l’enseignement primaire ou établissement scolaire pourrait ajouter d’autres points à cette stratégie pourvue qu’ils soient discutés et acceptés par tous les acteurs concernés.

 

Leave a Reply