Education : La fondation Maarif au Tchad souffle sur sa première bougie

Education : La fondation Maarif au Tchad souffle sur sa première bougie

La première fête de la Fondation Maarif au Tchad s’est déroulée le lundi 14 mai 2018 au Palais du 15 Janvier. Elle a eu lieu en présence du ministre de l’éducation nationale et de la promotion civique ainsi que des ressortissants turcs vivant au Tchad et des élèves de la fondation.

C’est dans une salle remplie d’élèves, de parents d’élèves et d’invités de marque à l’instar du ministre de l’éducation nationale et de la promotion civique, Aboubakar Assidick Tchoroma et des ressortissants turcs au Tchad que M. Oguzhan Ugurlu, directeur pays du complexe tchado-turc Maarif a prononcé son discours.

Pour le le Directeur pays, « la fondation MAARIF de Turquie est la porte ouverte sur l’éducation internationale d’une Turquie qui considère que l’interaction culturelle et civilisationnelle est un gage de l’épanouissement de tout pays ». MAARIF de Turquie est une fondation sous la tutelle du ministère de l’éducation turc chargé essentiellement de mener des activités d’enseignement du préscolaire au supérieur. Ainsi, au Tchad, elle s’occupe du Complexe Maarif tchado-turc qui compte 6 écoles, une maternelle, une primaire, deux collèges et deux lycées.

Durant la cérémonie des élèves du complexe se sont succédé sur le podium pour chanter, danser, interpréter et déclamer des poèmes. Suite à une enquête menée par le personnel du complexe auprès des élèves, des prix ont été décernés aux meilleurs artistes et médias. Ce sont entre autres, le comédien Aladji Tawa, le chanteur Sultan, l’écrivain Sakine Mahamat Ahmat Zaid, le journal le progrès, l’émission Espace santé.

Puisque cette fête marque aussi la fin des cours pour les élèves de la terminale du complexe Maarif tchado-turc, celui qui est aussi membre du conseil d’administration, Hassan Yavuz a remis les parchemins à ces derniers. Une photo de famille a mis un terme à cette cérémonie.

Laisser un commentaire