Éducation : composition du baccalauréat dans le respect des mesures barrières

Éducation : composition du baccalauréat dans le respect des mesures barrières

Ce lundi 17 août, débutent les épreuves du baccalauréat au Tchad. Coronavirus oblige, les candidats au baccalauréat 2020 sont obligés de porter des caches-nez, se laver les mains avant d’avoir accès dans la salle de composition.

Il est 6h00 du matin au lycée de Koundoul à la sortie sud de N’Djamena. Les élèves commencent à arriver. Ils sont soumis à une fouille corporelle puis obligés à se laver la main avant d’avoir accès dans la salle. Il y a moins de candidats au centre de Koundoul. En moins d’une heure, tous les candidats sont en salle.

Au lycée de walia dans la commune du 9e arrondissement de N’Djamena, plusieurs moyens sont mis dans la cours pour permettre aux candidats de se laver les mains. Les forces de l’ordre sont à l’entrée et s’assurent que les candidats aient porté leurs caches-nez. Dans ce centre du lycée de Walia, le souci se pose dans le respect de la distanciation sociale. Les élèves sont deux par table, des fois, pas facile d’avoir le mètre exigé. Nous avons aussi remarqué pendant la tournée au centre de Walia que les enseignants ne portent pas de cache-nez, surtout les responsables du centre de composition. Il a fallu que la délégation des ministres en visite fasse la remarque.

Silence de mort au centre du collège évangélique, les candidats sont concentrés. Les responsables du centre sont dans la cours et s’assurent des va-et-vient.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :