Édito : Diffusion des matchs des SAO à la Télé Tchad, incurie à tous les niveaux !

Édito : Diffusion des matchs des SAO à la Télé Tchad, incurie à tous les niveaux !

Dimanche, 15 novembre 2020, les téléspectateurs de l’ONAMA (Office national des médias audio-visuels) ont cherché sur les canaux de la télévision publique tchadienne le match de la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2022 entre le Tchad et la Guinée. En vain. A la place du match, ils ont eu droit à des séquences à la gloire du Maréchal du Tchad. Ce qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux.

Certains se sont rabattus sur les directs en ligne pour suivre le premier point pris par les Sao dans cette compétition (score final : 1-1). D’autres l’ont regardé sur la chaine publique guinéenne. Des Guinéens qui se sont bien moqués de nous sur les réseaux sociaux, en plus de nous mater sur le terrain.

Du côté de l’ONAMA, il n’y a eu aucune excuse ni explication. C’est le summum de l’irrespect ! Et l’on est allé de spéculation en spéculation. Certains ont fustigé l’incapacité de la télévision publique tchadienne à payer pour une retransmission. D’autres ont fustigé son manque de professionnalisme. Des réactions somme toute légitimes.

Il y a un peu plus d’une année, les téléspectateurs tchadiens ont vécu des déboires identiques. Le match entre le Tchad et le Liberia, joué à N’Djaména le 14 octobre 2019 pour le compte des éliminatoires du mondial, n’avait été retransmis sur les antennes de la Télé Tchad. Ce qui avait déjà provoqué une ire générale. Le Directeur général de l’ONAMA de l’époque, Boukar Sanda, s’était fendu d’un post sur son compte Facebook pour s’excuser auprès des téléspectateurs de sa chaine et informer que les démarches pour obtenir les droits de diffusion n’ont pas abouti. « Nous pensons qu’il est nécessaire que la Fédération tchadienne de football s’implique pour obtenir les facilités à la Télé Tchad afin qu’au moins les matchs qui se déroulent au Tchad soient retransmis en direct », avait plaidé Boukar Sanda. C’était un bon plaidoyer, mais qui, malheureusement, n’a guère été entendu. Boukar Sanda a été limogé de la tête de l’ONAMA, mais les mêmes bêtises persistent.

Autre preuve de ce manque de professionnalisme, de cette incurie dans la gestion du foot tchadien : le voyage-retour des Sao, après leur défaite à Conakry (0-1). Ils sont rentrés la veille du match retour, plus de vingt-quatre heures après les Guinéens. Avec le contenu du match, ils auraient pris leur première victoire s’ils étaient rentrés 24 ou 48 heures plus tôt pour se préparer et se reposer.

La diffusion des évènements sportifs représente un enjeu à la fois politique et social dans plusieurs pays africains et du monde. Le football, plus particulièrement, tient une place importante dans certaines télévisions, réalisant de fortes audiences, notamment pour les compétitions les plus importantes (coupes continentales, coupe du monde, ligue des champions, etc.) Pour ces chaines, il est vital de proposer des contenus sportifs dans leur offre. Il est donc ahurissant qu’au Tchad, l’ONAMA ne s’en aperçoive pas encore.

Le Tchad est si pauvre ? Est-il plus pauvre que le Cameroun qui s’est acquitté des droits de retransmission ? Est-il plus pauvre que la Guinée, notre adversaire des deux derniers matchs qui a permis aux supporters des Sao de pouvoir voir la légère progression dans le jeu de leur équipe sous l’ère de Djimta Yamtamadji, l’entraîneur tchadien qui a remplacé le français Emmanuel Trégoat ? Sommes-nous incapables de payer à l’Union africaine de radiodiffusion (UAR) et la CAF, les deux instances chargées de gérer les droits des compétitions africaines, les droits de retransmission de la CAN 2022 (et de ses éliminatoires) qui s’élèveraient à 1,960 million d’euros, soit un peu plus de 1,2 milliard de francs CFA ? A quoi sert notre car de transmission qui a valu 2,5 milliards de FCFA aux contribuables tchadiens ? Il est temps que cette incurie instituée à tous les niveaux (Fédération, ministère des Sports, ONAMA…) cesse ! Les Tchadiens en ont marre d’être toujours la risée du monde !

La Rédaction.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :