Economie : les commerçants demandent au chef de l’Etat d’intervenir pour libérer les appareils détecteurs des métaux

La Coordination Nationale des Organisations des Commerçants du Tchad CONOCOT, informe l’opinion nationale et internationale par un point de presse, que cela fait plus de deux mois que la Direction Générales des Douanes et des Droits Indirects a confisqué 478 colis des appareils détecteurs des métaux d’une valeur de 4 milliards. Notamment, en suspendant son dédouanement suite au communiqué du gouvernement du 11 janvier 2016, interdisant les importations de ces appareils. La CONOCOT, demande au chef de l’Etat Idriss Déby Itno, d’intervenir personnellement auprès des autorités en charge de cette affaire pour trouver une solution à ce problème.

En effet, le président de la CONOCOT, explique qu’après la confiscation de ces appareils, son organisation a mis en place une commission ad hoc chargée de suivre cette affaire. Selon lui, la commission a pu recenser 75 opérateurs économiques importateurs, 264 colis, 1 038 appareils d’une valeur de 1 921 582 759 Fcfa. Ce recensement est fait d’après M. Saleh Goudja Mallah, sur la base des documents fournis par les opérateurs économiques importateurs de ces appareils, notamment les  factures, talons, billets etc. entre Dubaï et N’Djaména.

Le président de la CONOCOT renseigne cependant que certains opérateurs économiques ne soient pas présentés à la commission parce qu’ils espéraient le gouvernement va vite régler le problème. «Nous sommes dans un pays démocratique depuis le 1er décembre 1990 et notre pays est un Etat de droit. Le communiqué du gouvernement du 11 janvier 2016 est illégal à nos yeux car nos marchandises étaient déjà dans les magasins des douanes et certains opérateurs économiques ont déjà dédouané leurs appareils au moment où cette décision a été prise. En principe le gouvernement doit d’abord accorder un délai aux importateurs de ces appareils, analyser les conséquences, et prendre en compte les mesures d’accompagnement avant de prendre cette décision» justifie le président de la CONOCOT.

En outre, M. Saleh Goudja Mallah, note que, depuis plus de deux mois, les importateurs de ces appareils détecteurs des métaux, traversent d’énormes difficultés, car leurs activités sont paralysées par la décision du gouvernement. «Nos appareils détecteurs de métaux qui sont dans les magasins des douanes se détériorent de jour en jour parce que les batteries ne résistent pas à la chaleur de plus de 35° C», précise, le président de la CONOCOT.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :