lundi 28 novembre 2022

Dr Abdel-Madjid Abderahim, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales, à la tête du ministère de la Santé

Dr Abdel-Madjid Abderahim remplace Dr Abdoulaye Sabre Fadoul à la tête du ministère de la Santé publique. Voici son parcours.

Dr Abdel-Madjid Abderahim est né le 12 mars 1966 à N’Djaména. Titulaire d’un baccalauréat C au lycée Félix Éboué en 1987, il s’envole en Côte d’Ivoire où il décroche un doctorat d’État en médecine à l’université d’Abidjan. Deux ans plus tard, Dr Abdel-Madjid se spécialise en maladies infectieuses et tropicales.

Pendant qu’il se spécialise, il exerce en tant que médecin coordonnateur entre la présidence de la République et la polyclinique Saint-Anne-Marie Pisam de Côte-d’Ivoire pour les cas d’évacuations sanitaires.

Il enchaîne alors les postes de responsabilité. Coordinateur du bureau d’appui santé et environnement, chargé de programme de santé du Moyen-Chari et conseiller technique du délégué sanitaire et régional de 1999 à 2003 ; chargé de programme régional ( Kanem et Batha) et responsable de programme santé et évolution économique de la coopération suisse au Tchad ;  responsable des dialogues politiques entre le gouvernement et la coopération suisse.

L’ancien élève de l’école du centre de N’Djaména est également auteur de plusieurs publications scientifiques. L’on peut citer, entre autres, la conduite à tenir devant une anémie en milieu rural ; la conduite à tenir pratique devant un tétanos ;l’élaboration des micro-planifications pour les centres de santé ; l’intérêt de l’allaitement maternel. Le 25 février 2022, il a plu aux autorités de transition de lui confier les rênes du ministère de la Santé publique. Un homme du domaine qui remplace Dr Abdoulaye Sabre Fadoul en poste depuis 2020.

Dr Abdel-Madjid Abderahim est marié. Il parle le français et l’arabe.

Laisser un commentaire

économie

Tchad : les élèves sont sensibilisés sur l’usage responsable des réseaux sociaux à Abéché

Dans le cadre des activités de la 8e édition du mois de novembre numérique, l'équipe de WenakLabs a organisé le 25 novembre, une session...

Laï, une vieille ville économiquement paralysée

L'une des premières villes du Tchad, Laï est toujours à la traine, en termes de développement économique.Voici quelques facteurs qui limitent sa croissance. Laï, c’est...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1030 votes · 1031 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité