Dossier : les Tchadiens et leur manie de donner un surnom à tout

Dossier : les Tchadiens et leur manie de donner un surnom à tout

Des appellations codées, moqueuses, amusantes, typiquement tchadiennes. Il n’y’a pas un jour, une seule fois, sans qu’on n’entende ces noms attribués par les jeunes Tchadiens aux boissons, aux objets, les produits de consommation ou encore pour désigner une personne. Décidément, cela se fait en fonction des situations qu’ils endurent.  Dans un contexte purement divertissant, votre site va s’intéresser à ces appellations suivant une série d’articles intitulés “surnoms à la tchadienne”. Pour une première, il s’agira des appellations des bières.   

« Abattement », « 16mesures », « Augmentation de facture », « Distingué », tels sont les appellations que bon nombre des jeunes Tchadiens attribuent respectivement  aux boissons à savoir : Castel Beer, 33export, Beaufort et les jus. Ces appellations d’après ses usagers sont des résultantes des faits sociaux vécus. Elles portent généralement à confusion, pour les non-habitués.

En effet, le mot abattement devient familier aux Tchadiens dès lors où le prélèvement des IRPP est exigé par le gouvernement aux fonctionnaires tchadiens, depuis plus de trois mois.  D’après les explications de certains jeunes habitants du quartier Chagoua, la plupart des fonctionnaires préféreraient boire de la Castel à leur descente du boulot. Cette bière qui était vendue au prix de 700fr la bouteille de 60cl dans les bars avant l’avènement des mesures d’abattement des salaires est vendu aujourd’hui à 500fr. Ils font savoir que : « Lorsqu’il y’a eu abattement de salaire, les consommateurs ne pouvaient plus se permettre le luxe d’en acheter. Ils ont commencé à consommer des bières qui coutent moins cher. C’est ainsi que la brasserie a constaté qu’il y’avait trop de stock de la Castel. Donc, ils sont obligés de créer une nouvelle bouteille plus petite que l’ancienne, vendue à un prix abordable par ses consommateurs ».

De même, la conjoncture économique oblige les Tchadiens a appliqués du « 16 mesures » à pratiquement tout, afin de minimiser leurs dépenses quotidiennes. C’est en ce sens qu’un jeune que nous avons interpellé dans les rues de la ville précise : « Les 16mesures sont apparus brusquement alors que les Tchadiens ne s’y attendaient pas. Comme les Tchadiens consomment trop la 33 export, la brasserie ayant constaté cela, a décidé de créer des petites bouteilles les gratifiant de 3 bouteilles à 1000 fr ».

En ce qui concerne la Beaufort, ce dernier fait comprendre que cette bière coûte un peu plus cher et est très consommée par les femmes. D’où l’appellation « Augmentation de facture » « Quand tu invites une femme dans un bar et qu’elle décide de te mettre mal à l’aise quand tu es avec tes amis. Dès qu’on demande son goût, c’est beaufort ainsi, ta facture augmente ».

S’agissant des jus il poursuit : « Lorsque vous êtes en plein mouvement et que parmi vous une personne  prend de la sucrerie alors que tout le reste boit de l’alcool. Ce dernier tue l’équipe donc on le considère comme un distingué ». Aussi, ils préfèrent appeler la Guiness « 17h59mn » ou « Nesgui » à l’envers tout comme « Laga » pour designer la Gala.

Laisser un commentaire