De Toukra à N’Djamena, des étudiants sont rentrés à pied

Ce lundi 24 février 2020, des étudiants du site universitaire de Toukra ont marché pour regagner N’Djamena faute de bus.

“Ça c’est quel pays comme ça là, hein! Quel pays comme ça ?” Tel est le chœur chanté par les étudiants pour protester. Sur les papiers brandis, on peut lire “bus ou rien”. Ils sont des milliers à rentrer à pied ce lundi 24 février 2020 de Toukra à N’Djamena, une distance de 11 kilomètres. Pour cause, l’insuffisance des bus.

<<Nous avons quitté nos points d’arrêt des bus ce matin pour nous rendre à la faculté et on va retourner ainsi. Nous sommes fatigués des promesses du gouvernement>>, déclare un étudiant.

La Police a intervenu pour encadrer la marche évitant ainsi tout débordement. Les étudiants ont marché jusqu’au rectorat où ils manifestent pour réclamer l’augmentation des bus destinés au transport.

Depuis deux semaines, l’université de N’Djamena est secouée par des manifestations liées au nombre des bus. Le gouvernement a promis une réponse rapide. Mais pour l’instant aucune amélioration dans le transport universitaire.

Un commentaire

  1. Brother mady
    27 février 2020 at 10 h 19 min Répondre

    I personally very sorry for this kind of situation in my dear country Chad, but please you students one thing that you guys have to notice in this issue is only to calm down yourself, take your disposition for tomorrow because we never knew whether one day we reach the place of government, we’ll better do, and please stop contesting simply because you are always daying in this!!

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :