Culture. Massood Dgam, le rappeur qui ne mâche pas ses mots

Culture. Massood Dgam, le rappeur qui ne mâche pas ses mots

VIDEO – Massood Dgam considère la majorité des rappeurs tchadiens comme des nullards. Il indexe ouvertement ses « ennemis » et donne son opinion sur la musique tchadienne.

Deingar Loubatan Joël connu sous le nom de Massood Dgam est un artiste rappeur. Nageant dans la trentaine, l’artiste a commencé la musique dans les chorales. Et sur ce, il a fini par l’épouser.

« Je suis un rappeur et je dis ce que j’ai envie de dire » dit Massood. Selon lui, il rappe son texte et fait ce qu’il veut. Ce qui le donne la liberté de faire le rap Game et le rap conscient. « Je ne vois pas de différence à cela », poursuit-il.

Pour Massood Dgam, les Tchadiens ont besoin d’oublier les problèmes quotidiens. C’est pourquoi il rappe beaucoup plus pour distraire ses fans. Et le message souhaité peut passer par n’importe quel canal.

L’artiste a jusqu’aujourd’hui plus d’une trentaine de titres. Il est « connu pour être le maître de la scène ». Parmi ses titres, Konma, Kalamak, Taroum sont les plus aimés. Car selon lui, ces morceaux ont pu toucher la sensibilité de la population.

Massood entretient de bonnes relations avec les autres artistes. Il apprécie notamment le talent de Crazy Missy mais considère Obie G de « traître ».

Laisser un commentaire