Culture : l’IFT fait sa rentrée artistique avec un nouveau directeur

Culture : l’IFT fait sa rentrée artistique avec un nouveau directeur

Faire rayonner la culture tchadienne à l’échelle internationale, tel est le nouveau projet de l’Institut français du Tchad pour sa nouvelle rentrée artistique.

L’Institut français du Tchad va faire sa rentrée artistique mi-septembre avec de nouveaux projets et une nouvelle équipe, a annoncé le directeur délégué Pierre Muller lors de la conférence qu’il a animé ce 13 septembre.

Ouvrant les activités le directeur délégué de l’IFT Pierre Muller souligne qu’il faut que l’institut s’inscrive dans le paysage de la culture et de la connaissance artistique du Tchad.    « L’idée première est d’instiller de la diversité dans les pratiques culturelles, de soutenir la jeune création tchadienne par la formation professionnelle et de contribuer à la constitution d’une scène artistique qui accède progressivement à l’autonomie et à une reconnaissance internationale », laisse-t-il entendre.

Puis  une nouvelle programmation a été présentée qui selon lui est très largement ouverte et diverse dans les options prises par l’IFT de mi-septembre jusqu’au mois de décembre 2019,  qui se résume ci-dessous :

  • L’ouverture de l’Institut au grand public ;
  • La professionnalisation de  la scène tchadienne ;
  • Une programmation très ouverte sera lancée en décembre et mettra en valeur la création artistique ;
  • Faire de l’Institut un cadre de débat, de partage culturel et artistique appelé « les idées en mouvement » ;
  • La présentation des œuvres cinématographiques mensuellement portant sur les films français et tchadiens et autres ;
  • La mise en valeur le cinéma africain à travers les séances de production pour découvrir des talents  cinématographiques contemporain ;
  • L’ouverture des salles de spectacles et leur amélioration ;
  • Retour sur l’histoire commune qui lie le Tchad et la France portant sur le général Largeau  à travers une exposition qui durera semaines.

Les journalistes qui ont pris part à cette conférence ont formulé leurs préoccupations qui sont accès sur le bilan du semestre précédent, et la politique de l’IFT dans le cadre de la promotion de la culture tchadienne.

Pour le directeur délégué de l’IFT, le bilan ne peut se faire pour le moment, car l’année en cours n’est pas encore achevée. Au sujet de la politique de l’IFT, il relève que l’Institut travaille avec les artistes et cherche à ouvrir la diversité de la culture tchadienne, mettre en valeur la scène artistique tchadienne et dans sa diversité linguistique.

« Toute l’équipe de l’IFT sera mobilisée pour construire avec vous ce cadre d’expression et favoriser l’émergence d’espace de dialogue entre les cultures d’ailleurs et d’ici, sources de richesses et de développement » conclut-il.

A l’issue de cette conférence, le nouveau directeur de l’IFT a été présenté. Il s’agit de Regnaut  Judikael, par ailleurs conseiller de coopération et d’action culturelle, qui sera à la tête de cette institution durant trois ans.

Djimhodoum Serge, stagiaire

Laisser un commentaire