dimanche 26 septembre 2021

Culture : le Tchad vit au rythme de la 2ème édition du mois du livre et de la lecture

Initié en 2017 par l’ancien ministre en charge de la culture, Mahamat Saleh Haroun, le mois international du livre et de la lecture est ouvert ce vendredi 2 novembre pour sa deuxième édition. La nouveauté de cette édition est l’internationalisation de l’événement.

Le mois international du livre et de la lecture débute ce 2 novembre. La cérémonie de lancement s’est déroulée à la bibliothèque nationale du Tchad. C’était en présence du ministre du développement touristique, de la culture et de l’artisanat, Madeleine Alingué, de l’Ambassadeur de la France au Tchad, Philippe Lacoste et de l’écrivain Koulsy Lamko par ailleurs invité d’honneur.

La solennité commence avec un sketch qui fait l’éloge de la lecture dans l’administration puis le discours du président du comité de ce mois international a suivi. « Institué par arrêté n°44 du 15 juillet 2017, le mois du livre et de la lecture qui se positionne cette année à l’international se déroule pendant tout le mois de novembre de chaque année. Cette grande et importante manifestation culturelle est à sa deuxième édition. Le but de cette manifestation d’envergure internationale est d’amener le public en général et plus particulièrement la jeunesse tchadienne à aimer le livre donc la lecture », a déclaré le président du comité d’organisation Pietor Abbo. En effet, en 2017, le mois du livre et de la lecture était national. Cette année, la célébration de ce mois traverse les frontières du Tchad, une rentrée littéraire se tiendra à Paris durant ce mois.

Le responsable du ministère de tutelle de cet évènement, Mme Alingué pense que ce type de plateforme qui va à travers des ateliers, des jeux concours permet de sensibiliser les gens sur les bienfaits de la lecture et sur les avantages de la lecture.  « Le mois est aussi l’occasion pour le Tchad de primer le meilleur auteur tchadien et cette année nous avons notre dramaturge, l’écrivain Koulsy Lamko qui est venu pour pouvoir recevoir ce grand prix de la littérature tchadienne », a-t-elle déclaré.

Le ministre du développement touristique, de la culture et de l’artisanat conclut : « On espère qu’à travers cela [le mois du livre et de la lecture], on va toucher toutes les catégories sociales afin que le livre devienne un support de développement. »

Victoria Remadji
Jeune journaliste passionnée de TIC et de culture. Je suis de la 44e promo de journalisme de l’École des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). Une petite fouine qui se pose cette question : POURQUOI ?

Laisser un commentaire

économie

Chari-Baguirmi : les inscriptions au CP1 gratuites et obligatoires dès la rentrée scolaire (gouverneur Gayang Souaré)

Le gouverneur de la province du Chari-Baguirmi a clôturé ce samedi 25 septembre 2021 le forum d’échanges sur le système éducatif à Massenya. Les...

Tchad : action de salubrité dans les locaux du ministère de la Justice

L’association Future team en partenariat avec l'association Lest's Do it et la mairie de N’Djamena, ont donné ce matin, un coup de balai au ministère...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
422 votes · 423 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité