Culture : « Disciples disciplinés », le nouvel album de Prince Eky qui sortira bientôt

Culture : « Disciples disciplinés », le nouvel album de Prince Eky qui sortira bientôt

MUSIQUE – Après plusieurs maxi singles, l’artiste slameur gospel Prince Eky karka sort du nouveau sur le marché. « Disciples disciplinés » est le titre de son nouvel album qui sera dédicacé le 6 juillet 2019 au palais du 15 janvier, à N’Djamena.

Reconnu comme l’un des premiers dans le Slam gospel, l’artiste Prince Eky Karka fait son retour sur la scène avec un nouvel album intitulé « Disciples disciplinés ». Cette œuvre musicale de 12 titres est le résultat de plusieurs explorations. Du Tchad en République centrafricaine en passant par le Congo, le slameur tchadien a laissé des traces d’enregistrement de son album.


Nous voulons amener le chrétien à vivre une vie gouvernée par Christ, une vie remplie du Saint Esprit, une vie du serviteur de Dieu par opposition à une vie charnelle, une vie de débauche, une vie de cacophonie 

Prince Eky Karka, Slameur gospel tchadien

Après la production, la réalisation et le lancement de plusieurs maxi singles dont « Agissons pour l’excellence » et « Mon Joyeux Service », l’heure est aux « Disciples Disciplines ». Le jeune Slameur de 24 ans veut, à travers cet album, amener les chrétiens à vivre une vie de sanctification. « Nous voulons amener le chrétien à vivre une vie gouvernée par Christ, une vie remplie du Saint Esprit, une vie du serviteur de Dieu par opposition à une vie charnelle, une vie de débauche, une vie de cacophonie », explique l’artiste.

Produit par la maison ” Divine Connection Testimony “, l’album est composé des titres comme : Le fils du père, Ma Réflexion, Le célibat à vie, Je suis désolé, A trois personnes, Zéro discrimination, Porte ton casque, Kororo (notre histoire) entre autres.

La dédicace de cet album est prévue pour le 6 juillet au palais du 15 janvier et le 7 juillet au ministère des affaires étrangères. En tête d’affiche :  le chantre Belge Nana Lukezo, provenance de Belgique.

Prince Eky Karka, lors de la remise des awards Valorisons la culture tchadienne

Gagnant du premier prix de Vac d’Electron Télévision en 2014 et du festival Ndjam s’enflamme en Slam, catégorie inter-établissement, Prince Eky Karka a un talent qui est connu de tous. Chrétien engagé, il dénonce les maux qui minent l’Église de Christ et aussi la société toute entière. Son titre « Je suis désolé » est une illustration de son engagement.

Un commentaire

  1. Andjibaye Allahramadji Fidèle
    15 février 2020 at 15 h 40 min Répondre

    Bonsoir bien aimé, je te suis et t’apprécie beaucoup parce que j’ai assisté à beaucoup de rencontres de louange et d’adoration pour ne pas de concert. Et là où je te vois, tu m’impressionnes toujours. Quand je t’ai au collège Évangélique où tu as intervenu avec “casque” un morceau qui retrace les tares et vices qui salient l’image de la société de manière générale et de l’église de manière particulière, je me suis que tu es une personne à encourager.
    Que l’Eternel te bénisse et te fortifie et t’inspire davantage pour accomplir cette mission lourde qu’il t’a confiée.
    Pour ma part, reste toi même . Fais très attention, ce milieu est très compliqué. Fais tout pour garder le coeur d’un enfant de Dieu sachant que la Bible est écrite pour nous tous.
    Pour finir, je viens d’apprendre que tu arrives sur Dschang pour un concert et je suis très fier parce que je ne rappelle encore de ce jour où on a causé et je t’ai pourquoi pourquoi tu ne viens qu’à Ngaoundéré, Yaoundé, Douala sans penser à nous qui sommes à Dschang et me disais que tu arrives. Nous accueillons à bras ouvert et tout le plaisir pour moi.
    Merci beaucoup
    Shalom

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :