Coupe du monde de Boxe:Les boxeurs tchadiens affûtent leurs armes (en pleine préparation)

Coupe du monde de Boxe:Les boxeurs tchadiens affûtent leurs armes (en pleine préparation)

 

En vue d’être plus compétitif sur les rings aux prochaines échéances de la coupe du Monde qui se tiendra en Novembre prochain en Russie et aux jeux africains. Les représentants du Tchad travaillent durs pour porter haut les couleurs nationales malgré les difficultés majeurs rencontrées sur le terrain.

Pour la coupe du monde en Russie, le Tchad aura à présenter trois boxeurs toute catégorie confondue. Déjà, deux noms sont connus, il s’agit de Rodrigue Bambo et Stéphanie Djedouboum. Le troisième nom sera connu dans les jours à venir lors des différentes phases d’entrainement.

Concernant les jeux africains, le Tchad est autorisé à présenter autant de boxeurs qu’il pourra lors de cette compétition africaine. C’est donc l’occasion à saisir par la fédération pour faire bénéficier à nos athlètes les expériences plus riches. Ce résultat est à mettre à l’actif des brillants combats livrés par nos boxeurs lors de la compétition sous régionale,

Pour être à jour et plus aguerris, ces athlètes sont soumis à des séances intenses d’entrainements, séquencés par des combats de boxe académique sans arrêts. Selon le Directeur Technique National, Nansira Mazo, ces séances  ont pour but de relever les manquements des boxeurs afin de  les corriger à temps pour mieux affronter les combats lors de ces échéances. Cela est très important, car selon lui, il est hors de question d’attendre le gouvernement pour pouvoir démarrer. C’est dans le but  d’éviter plus tard de crier à l’impréparation et que le temps n’a pas suffi.

Conscient des multiples problèmes de tous ordres et des manquements relevés au près des boxeurs, Nansira Mazo relève que rien ne pourrait se faire si personne ne met la main à la pâte. Il lance ainsi un cri aux hommes de bonnes volontés de venir à leur secours dans cette discipline si prometteuse, regorgeant des talents. Pour illustration, Il cite en exemple, la qualification arrachée pour cette compétition malgré le manque de moyens.

Les difficultés énumérées sont nombreuses, au registre desquelles  L’on peut noter : les infrastructures archaïques si non existantes, le manque de prise en charge des boxeurs, l’absence de ring digne de son nom pour la boxe… l’appel au soutien est lancé pour qui veut bien soutenir la boxe tchadienne conclut le coach national Julien. Bon vent à nos athlètes.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :