Coronavirus : ”sadakha, azouma, fathia… ”, le gouvernement met en garde

0
8

Malgré la mesure prise par le gouvernement interdisant le rassemblement de plus de 50 personnes pour éviter une chaine de contamination, la population continue à faire la sourd oreille.   

Le gouvernement, par un communiqué, a une fois de plus mis en garde les individus qui continuent d’organiser des manifestations à caractère social telles que : levée de corps, enterrement, les places mortuaires (sacrifice) – « sadakha, azouma, fathia », tontine, mariage favorisant les attroupements des personnes.

Il en est de même des mesures relatives au transport urbain et interurbain qui ne sont pas respecté par certains conducteurs.

Selon le communiqué, les contrevenants aux mesures précitées s’exposeront aux dispositions prévues par le code pénal.

Leave a Reply