Coronavirus : “nous devons dans l’urgence créer un Institut national de santé publique” Mahmoud Khayal

Coronavirus : “nous devons dans l’urgence créer un Institut national de santé publique” Mahmoud Khayal


Devant les élus du peuple cet après midi, lors d’une plénière à l’Assemblée nationale, le ministre de la santé, Dr Mahmoud Youssouf Khayal a répondu aux préoccupations des députés, et a fait des recommandations pour riposter à une éventuelle épidémie de ce genre

Le schéma de sortie de crise, les leçons a en tiré et les perspectives moyens et à longue terme ont été des préoccupations adressées au ministre de la santé publique, Dr Mahmoud Youssouf Khayal, par le député Saleh Kebzabo.

Pour les leçons a tiré, le ministre de la santé publique, Dr Mahmoud Youssouf Khayal a laissé entendre que le systeme sanitaire du Tchad comme tout autre pays a montré ses limites face à la pandémie de Covid-19.
Cette situation est due à la faiblesse de la capacité de service de santé, l’insuffisance des ressources humaines et équipements. Et cela a concerné tous les pays du monde, les plus riches, les plus forts, faibles et moins riches”.

Pour la sortie de la crise et les perspectives à court et moyen terme, le ministre a fait des recommandations à mettre en œuvre afin de sortir et éviter une prochaine pandémie.

Nous devons dans  l’urgence, à court et moyen terme créer un Institut national de santé publique du Tchad, afin de produire des ressources humaines aux différents échelons du système de santé avec des capacités de générer, compiler, analyser, diffuser l’information et connaissances nécessaires à la prise des décisions politiques et stratégiques éclairées pour faire face à une éventuelle épidémie de ce genre.” a t-il recommandé.

Il a aussi  indiqué qu’il faut  renforcer les capacités du ministère de la santé publique en matière de formation, de diagnostic, de surveillance  et de recherche.

A longue terme, créer un laboratoire nationale de santé publique, institut pasteur, etc, qui travaillera en collaboration avec les instituts de N’Djamena. ”Cela permettra a notre pays de développer en recherche médicale ses propre ressources

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :