Coronavirus : l’OMS assiste le Tchad en équipements médico-techniques

Coronavirus : l’OMS assiste le Tchad en équipements médico-techniques

SANTE – Le Tchad a reçu les dons en matériels, équipements médico-technique et médicament de la part de l’ l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce 11 juillet. C’est dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. La cérémonie a eu lieu à la Centrale pharmaceutique d’achat

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus, le Tchad a reçu les dons de matériels médicaux et des médicaments de l’OMS. Pour le compte du laboratoire de diagnostic de la Covid-19, il s’agit des réactifs dont 5 150 tests et environ 6 000 kits d’extraction. Le tout accompagné d’un générateur de 35 KVA et inverseur automatique pour le laboratoire mobile.

Aussi, le don est composé des matériels pour l’aménagement et l’ameublement de la salle de réunion de la direction des laboratoires ; sans oublier l’équipement de la salle avec des dispositifs multimédia permettant d’assurer des formations à distance par des experts internationaux.

Ce don comprend également la réfection et l’extension du laboratoire de virologie de l’hôpital général de référence nationale (HGRN). Au niveau de la prise en charge, il y a 35 concentrateurs d’oxygène et des médicaments pour la prise en charge des patients.

Ayant reçu cette aide, le coordinateur national adjoint de la riposte sanitaire, Allarangar Yotonidé, a indiqué qu’au début de la pandémie, le pays n’avait qu’un seul laboratoire qui ne pouvait faire qu’en moyenne 100 tests par jour. Dans les provinces les échantillons sont pris et envoyés à N’Djamena et parfois attendaient 2 à 5 jours. « L’aide de l’OMS vient à point nommé », dit-il avant de préciser que ces matériels seront mis dans « les différents hôpitaux de la capitale et ceux des provinces ».

Pour le représentant résident de l’OMS au Tchad, Dr Jean Bosco Ndihokubwayo, l’OMS a œuvré dès le début de la pandémie avec le ministère de la Santé publique pour l’élaboration et l’adoption d’un plan national de contingence assorti d’un plan opérationnel. « Une chose est d’apporter les intrants, une autre est de s’assurer que les ressources humaines aient les compétences nécessaires pour produire les résultats attendus », précise Dr Jean Bosco Ndihokubwayo.

Selon le ministre de la Santé publique, Pr Mahamoud Youssouf Khayal, le Tchad a reçu plus de 40 formateurs de l’OMS, et «cela ne voudrait pas dire que nous avons gagné. La bataille continue. Nous allons chercher ensemble le vaccin jusqu’à ce qu’il soit prêt».

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :