Coronavirus : la Cémac recherche des solutions créatives

Coronavirus : la Cémac recherche des solutions créatives

Une réunion tripartite a été présidée par Tahir Hamid Nguilin, ministre des Finances et du Budget le 30 avril. Elle a regroupé par visioconférence, le représentant de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac) et les différents partenaires techniques et financiers.

La réunion des responsables de la Cémac avec les partenaires a pour objectif d’analyse la situation économique des Etats de cette institution sous-régionale en ce temps de crise sanitaire et les réponses qu’il faut apporter.

Les pays de la Cémac, à l’instar des autres pays en développement dans le monde, sont gravement touchés par cette pandémie. Bien qu’il soit difficile de prédire l’ampleur et la durée des effets de cette crise sanitaire mondiale, la tendance baissière des prix du pétrole qu’elle a engendrée pourrait accentuer les déséquilibres macroéconomiques et fragiliser la stabilité extérieure de la Cémac »,  

Tahir Hamid Nguilin, ministre tchadien des Finances et du Budget

La réunion a permis d’évaluer les progrès de l’exécution de la stratégie régionale de sortie de crise et d’examiner les mesures prioritaires pour endiguer l’impact négatif du covid-19 sur la santé et sur l’économie. Elle a regroupé les représentants de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international, de la Banque africaine de développement, du Trésor français, de la Banque de France, et les Etats de la Cémac, représentés par le ministre des Finances et du Budget du Tchad.

Il faut des réponses appropriées

Selon les prévisions de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Béac), une récession de 8% est à craindre en raison de la baisse des investissements, des recettes budgétaires et des échanges commerciaux en lien avec la pandémie du covid-19. C’est pour quoi, prévient le ministre Tahir Hamid Nguilin, « cette crise exceptionnelle qui n’a jamais été connue dans le monde, avec des conséquences désastreuses doit être solutionnée en explorant toutes les pistes, les solutions les plus créatives possibles. On ne peut pas répondre à quelque chose d’exceptionnel et d’inconnu  avec des moyens d’antan  et les solutions du passé ».

Saluant la réactivité des bailleurs, concrétisée par les allègements de la dette, le ministre a précisé que les pays de la Cémac se veulent solidaires. C’est au nom de cette solidarité qu’il appelle les bailleurs à attribuer les allègements de la dette à tous les six pays.  Pour ce programme d’allègement des services de la dette, dans la zone Cémac, seuls le Tchad et la Centrafrique figurent sur la liste des 25 pays bénéficiaires publiée le 13 avril par le FMI.

A lire ici: allègement de la dette à 25 pays pauvres

Le ministre a informé enfin que par sa voix, il a été « demandé aux bailleurs et partenaires de se mobiliser, d’amplifier le soutien qu’ils vont apporter et d’être davantage aux côtés des Etats de la Cémac » pour les aider à résister face à cette crise et de redresser la situation économique de ces Etats.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :