fbpx
Coronavirus : forte mobilisation des internautes tchadiens

Coronavirus : forte mobilisation des internautes tchadiens

INTERNET – Depuis la détection du premier cas du nouveau coronavirus au Tchad, les internautes sont plus que jamais mobilisés pour faire passer le message de sensibilisation. Appel au respect des consignes, alerte sur les infractions de règles, appel à éviter les attroupements… tels sont les contenus des post sur les réseaux sociaux.

Ils sont plus que jamais décidés à faire front commun contre la pandémie qui ravage le monde depuis le début d’année 2020. Sur Facebook, Twitter, Instagram, Tictoc, LinkedIn, Youtube mais aussi à travers les statuts des messageries comme WhatsApp, Messenger entre autres, les tchadiens de tous bords se mobilisent pour passer le message « qui sauve ». En effet, depuis que le Ministère de la santé publique ait annoncé le premier cas du Covid-19 au Tchad, les internautes, qu’ils soient de la diaspora ou à l’intérieur du pays, parlent le même langage : celui de lutte contre la pandémie.

C’est surtout sur le réseau social Facebook, où il faut noter que les tchadiens utilisent le plus, que la mobilisation est forte. Une succession de mouvement.

L’appel au respect des règles d’hygiène

L’on ne s’en revient pas encore. Le Tchad a connu des épidémies comme le choléra, la peste, la rougeole, pour ne citer que ceux-là, mais le message n’est pas porté ci-haut. Rim Cristiano est celui qui a lancé très vite le concept d’infographie lié aux prescriptions eugéniques des autorités en charge de la santé. Comme lui, plusieurs autres internautes qui ont personnalisé leurs profils avec les messages et appels au respect de l’hygiène.

Plus loin, la tendance vidéo s’est imposée sur twitter. La twittosphère tchadienne a opté pour les tweets en vidéo. Il y a une semaine déjà, un challenge a été lancé par Fatimé afin de faire passer le message en différente dialectes locales et langues parlées. Avec cette initiative, plusieurs tweetos ont posté des vidéos allant de 30 à une minute et 30 secondes. Le sujet le plus abordé est le lavage des mains, le port des masques et respect des distances d’un mètre instruit.

Lire : Ce que vous devez absolument savoir sur le virus au Tchad

«  Evitez les places mortuaires, les cérémonies de baptême, de mariage…  »

La fermeture stricte des établissements publics et privés, la fermeture des bars, buvettes et alimentations, des marchés et consort sont les sujets sur lesquels les tchadiens n’hésitent pas d’en parler. Pour une fois, après le viol de Zouhoura ou la fois où la restriction des réseaux sociaux ont été décrétée, la plupart des internautes tombent d’accord sur un sujet aussi inquietant.

Mais tout compte fait, il est question de santé et comme l’on le dit, « la santé n’a pas de prix ». Il faut faire du sacrifice et cela passe par cette campagne de communication via les réseaux sociaux.

A lire : ce qu’il faut retenir 5 jours après le premier cas au Tchad

Pour cet internaute, Fortius, les tchadiens « doivent laisser leurs habitudes anciennes » parce que « la situation est grave ». « Evitez les places mortuaires, les cérémonies de baptême, de mariage…  Evitez là où il y a énormément du monde. »

Une telle mobilisation n’est jamais constatée au Tchad. Selon certains experts, c’est une vague mondiale de mobilisation et certains pays sont juste emporté par les mouvements sur les médias sociaux.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 675

Guérisons : 211

Décès : 60

%d blogueurs aiment cette page :