Coronavirus : ce qu’il faut retenir 5 jours après le premier cas au Tchad

Coronavirus : ce qu’il faut retenir 5 jours après le premier cas au Tchad

Le chef de l’Etat, Idriss Deby Itno, a fait une adresse à la nation ce mardi 24 mars, depuis l’apparition du premier cas au Tchad de la pandémie du Covid 19, le 19 mars 2020. Tchadinfos vous  dresse un récapitulatif de ce qui s’est passé depuis lors.

Le nouveau Coronavirus a déjà atteint plus de 409 000 personnes dans le monde et causé environ 18 270 décès aujourd’hui 24 mars 2020, depuis son apparition. Au Tchad, tout a commencé le 19 mars 2020 après la détection du premier cas, un Marocain résidant au Tchad, revenu d’un voyage le 15 mars par un vol de Tchadia Airlines. Aussitôt, le gouvernement s’est employé à prendre plusieurs mesures, à commencer par la fermeture des écoles, lycées et universités sur toute l’étendue du territoire national, à compter du vendredi 20 mars 2020.

Toujours dans la soirée du 19 mars, le gouvernement tchadien a instruit la fermeture des cabarets, bars, casinos, centres de jeux et restaurants sur l’ensemble du territoire national. C’est par un arrêté du ministre délégué à la présidence de la République, chargé de la Défense nationale, de la Sécurité, des Anciens combattants et Victimes de guerre, Mahamat Abali Salah. Dans la foulée, le ministère en charge de la santé a lancé une opération pour le confinement de tous les passagers du même vol que le premier patient détecté. Un appel a été donc lancé à tous ceux qui sont rentrés au Tchad sans contrôle à se faire dépister.

Dans la journée du 20 mars 2020, d’autres mesures ont suivi à savoir  la fermeture des lieux de culte et des mosquées. Le gouvernement a justifié cette fermeture par le souci d’assurer la sécurité sanitaire de la population tchadienne. En plus des mesures, un important réaménagement a été effectué au sein du ministère de la Santé publique. Seize nouveaux directeurs et directeurs adjoints ont été nommés à l’occasion de ce remue-ménage.

Après la prise de ces différentes mesures, la panique s’est emparée des Tchadiens jusqu’à la population carcérale de la maison d’arrêt d’Amsinéné. Des détenus avaient tenté de s’évader, déplorant l’absence des mesures de prévention contre le Coronavirus au sein de cette prison de N’Djamena. La situation a été rapidement maitrisée, mais plusieurs blessés ont été signalisés.

lire aussi : Coronavirus : ce que vous devez absolument savoir sur le virus au Tchad

Le 21 mars, deux jours après la confirmation du premier cas, le gouvernement a renforcé davantage les mesures de prévention en durcissant le ton. « La circulation des bus et minibus destinés au transport des personnes est strictement » peut-on lire dans un communiqué du gouvernement signé par le président de la cellule de veille et de la sécurité sanitaire, Kalzeubeé Payimi Deubet. Le gouvernement va plus loin en limitant à 4, y compris le conducteur, le nombre de personnes à bord des taxis et véhicules à usage personnel.

Certains commerçants véreux ont profité des mesures prises dans le cadre de la prévention du nouveau coronavirus pour hausser les prix des denrées alimentaires sur les marchés. Ces « spéculations et inflations gratuite » ont amené le gouvernement à rappeler les auteurs à l’ordre. « Tout commerçant pris en flagrant délit  sera arrêté et remis à la justice pour répondre de ses actes conformément aux lois et textes en vigueur » a indiqué le président de la cellule de veille et de la sécurité sanitaire, Kalzeubé Payimi Deubet, dans un communiqué le 23 mars.

Deux nouveaux cas de Covid 19 ont été détectés  à N’Djamena le 23 mars 2020. Ce qui augmente le nombre de personnes infectées à 3. Il s’agit d’un Indien et d’un Français en séjour au Tchad. Juste après l’annonce de ces nouveaux cas, les autorités ont une fois de plus durci le ton en prenant des mesures draconiennes. Les lieux de grillade, les boutiques et magasins de ventes des articles non alimentaires sont fermés à partir du lundi 23 mars 2020. Le chef de l’Etat, Idriss Deby Itno, dans son adresse à la nation aujourd’hui 24 mars, a même évoqué le confinement total, s’il en venait à être nécessaire.

En dépit de toutes ces mesures et de la panique qui gagne de plus en plus les Tchadiens, l’on peut dire qu’il y a espoir. Car, cinq jours après, le jeune marocain, premier à être détecté positif au Coronavirus se porte « très bien » a appris Tchadinfos.   

à lire : Coronavirus : la Chine ravitaille le Tchad en matériel médical

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :