Confinement de N’Djamena : l’UJT déplore le sort des journalistes

0
7

Société : l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT) exprime son mécontentement, suite au décret qui autorise un certain nombre de personnels à circuler en cette période de confinement total mais ignore les journalistes.


«Les medias privés comme publics sont ignorés dans la sélection des personnels qui doivent circuler pendant ce temps de confinement total, alors que pour informer la population sur le décret portant le confinement total, le gouvernement s’est servi des medias pour passer le message », rappelle Abbas Mahamat Tahir, président de l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT).


Abbas Mahamat Tahir a aussi rappelé que pendant le précédent confinements, plusieurs journalistes ont été torturés, arrêtés par les forces de l’ordre. Alors que ces derniers sont censés circuler librement pour informer la population, ajoute-t-il. Et de poursuivre que l’UJT a déjà assez rappelé les autorités sur les difficultés que rencontrent les journalistes dans l’exercice de leur métier, un corps qui contribue efficacement dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Rappelons que dans les précisions du ministre d’Etat, ministre secrétaire général de la présidence de la République, Kalzeubé Payimi Deubet, personne ne doit sortir de chez lui à l’exception de ceux qui travaillent dans les services et exercent les activités ci-après citées : centres de santé, clinique privées, boulangeries, pharmacies, sapeurs-pompiers, hôteliers, personnel de la société nationale d’électricité et la société tchadienne des eaux, les étals, commerces et transports des produits alimentaires ainsi que les vols cargos.

Leave a Reply