Comprendre l’impact du réchauffement climatique sur la femme rurale tchadienne

Comprendre l’impact du réchauffement climatique sur la femme rurale tchadienne

Du nord au sud, de l’est à l’ouest, bref dans les quatre coins du Tchad, les femmes rurales sont les plus exposées aux effets du changement climatique.

Elles sont les plus frappées par les effets de la crise climatique. Au Tchad, les femmes rurales sont les principales productrices de la nourriture. Au champ ou derrière le bétail, c’est d’elles que dépend visiblement la survie de la population. Mais avec les effets néfastes du changement climatique ces dernières années, elles voient impuissamment leur production chutée et leurs conditions de vie se dégrader.


La désertification, la perte des ressources en eau qui sont les résultats criards du dérèglement climatique influencent négativement sur leur vie quotidienne, faisant d’elles des nomades. Tel est le cas des femmes peuls dans le nord du pays. Les femmes rurales sont en première ligne lorsque les ressources naturelles et l’agriculture sont affectées par le changement climatique.

Parfois, pour chercher le combustible et de l’eau, elles sont obligées de faire des kilomètres à pieds. Ce qui les expose aux risques sécuritaires. En dépit de tout cela, elles sont les premières militantes de la lutte contre la faim. Mais depuis quelques années le changement climatique ne leur a pas favorisé les choses. Conséquences ? Des milliers de Tchadiens se trouvent dans l’insécurité alimentaire.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :