Commerce du bétail: de longues distances périlleuses que parcourent les éleveurs

Commerce du bétail: de longues distances périlleuses que parcourent les éleveurs

Le circuit tchadien de mise sur le marché des bétails dans les pays voisins se fait depuis bien longtemps de manière informelle. Pour atteindre les différents marchés à bétail, locaux et ceux de la sous-région, les éleveurs tchadiens exploitent plusieurs itinéraires.    

Le Tchad à travers la richesse de son cheptel a depuis toujours ravitaillé en viande fraîche  les pays de la sous-région  à l’instar du Congo, du Gabon et même du Nigeria. Pour acheminer les troupeaux dans ces pays, les éleveurs tchadiens empruntent de longs chemins, passant par plusieurs régions du pays. L’itinéraire peut durer jusqu’à un mois selon le pays de destination.

Il y a donc  une diversité de circuits de mise sur le marché. Le circuit du Nord passe par Ngueli  et rejoint Maiduguri. Il est actif toute l’année et draine les troupeaux d’exportation en provenance des marchés situés au Centre et au Nord du pays ; le circuit du Centre passe par Bongor pour rejoindre le marché de Banki en passant par le marché relais de Bogo au Cameroun. Cette sortie draine les animaux du Centre et du Sud. En outre, le circuit du Sud traverse  la zone de  Pala, dans la province du Mayo Kebbi-Est et débouche sur le marché de Mubi au Nigeria, après avoir traversé le Cameroun. Il est alimenté par les flux du Sud- Est du pays. En fin, il y a le circuit qui traverse la région du lac Tchad, particulièrement actif en saison sèche et approvisionnant en partie le marché de Maiduguri. L’essentiel des bœufs de race Kouri  passeraient par le Niger (Diffa).

Cependant, depuis 2014, le phénomène Boko Haram a obligé les éleveurs à changer d’itinéraire et des stratégies de maintien de l’activité reposent sur le contournement des zones à risque.

Quelques exemples:

  • Bitkine – Melfi – Bousso – Kelo – Pala – Adoumri (Cameroun) – Moubi (Nigeria)
  • Bitkine – Melfi – Bousso – Bongor – Yagoua – Kael (Cameroun) – Moubi (Nigeria)
  • Moïto – Dourbali – Guelendeng – Adoumri – Moubi (Nigeria)

Avec ces itinéraires, les animaux arrivent au marché de Moubi après 27 à 28 jours de marche.

Un commentaire

  1. Les marches périlleuses des éleveurs de bétail – United Africa News
    10 janvier 2019 at 3 h 06 min Répondre

    […] Source: TCHAD INFOS […]

Laisser un commentaire