CILSS : la pression démographique handicape la sécurité alimentaire

N’DJAMENA, 12 septembre (Xinhua) — Les pays membres du Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) peinent à réaliser et à maintenir durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle du fait de l’accroissement rapide de leurs populations, a déclaré vendredi le président tchadien Idriss Déby Itno, à l’occasion du 29ème anniversaire de la création de l’ organisation qu’il préside depuis quatre ans.

Dans l’espace CILSS, le nombre moyen d’enfants par femme varie entre 2,5 au Cap-Vert et 7,3 au Niger, tandis que le taux brut de natalité varie entre 35 et 45 pour 1.000, a précisé le président Déby Itno.

Il a exhorté les populations des pays membres du CILSS à passer du stade de “la démographie traditionnelle caractérisée par des taux de natalité et de mortalité élevés et des taux d’ accroissement naturel faibles au stade de la modernité démographique caractérisée par des taux de natalité et de mortalité et d’accroissement faibles”.

Pour bénéficier de l’aubaine démographique, le président Dény invite les Etats membres à mettre en oeuvre des politiques ou stratégies audacieuses de maîtrise de la fécondité et de la croissance démographique pour accélérer la transition démographique, la croissance économique et la création d’emplois.

“La sécurité alimentaire, la gestion durable des ressources naturelles, la lutte contre la sécheresse et la désertification, l’ atténuation et l’adaptation aux effets du changement climatique, la résilience des populations aux différentes crises alimentaires et nutritionnelle sont difficilement réalisables de manière durable, si l’on accorde peu d’importance au facteur démographique “, a-t-il prévenu.

Le CILSS a été créé en 1973 lors de la première grande sécheresse sur le Sahel afin de mobiliser les populations locales et la communauté internationale autour de l’aide d’urgence et de la mise en oeuvre des programmes dans différents domaines: agriculture pluviale et irriguée, hydraulique, environnement, transport, communication.

Il regroupe 13 pays: Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’ Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo.

En 1995, le CILSS a recentré ses activités autour de la sécurité alimentaire et de la gestion des ressources naturelles.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :