fbpx

Centre d’accueil des drépanocytaires : une lueur d’espoir pour les enfants victimes

SOCIETE – L’Ajassa, par la voix de son de président, Mbaïramadji Désiré, a remercié la première dame, Hinda Déby Itno, pour son appui dans la lutte contre la drépanocytose infantile.

L’orée de ce projet débute en 2015, quand Ajassa ((Association des jeunes arc-en-ciel pour la stabilité sociale en Afrique) collaborait avec Aped (Association des parents des enfants drépanocytaires) afin de leur porter assistance et réconfort. Lors des précédentes éditions (2015, 2016 et 2018), fort du soutien de “la première dame qui avait mis à la disposition d’Ajassa des médecins spécialistes pour la prise en charge et la construction d’un centre d’accueil pour ces enfants, ce fût déjà un bond en avant pour nous“, affirme le président. “Ajassa remercie et marque sa sympathie envers Hinda“.

Pour rappel, “la drépanocytose est une maladie génétique de l’hémoglobine, une substance contenue dans les globules rouges, qui sert à transporter l’oxygène à travers le corps par le sang. Elle se manifeste par une anémie, une sensibilité aux infections, des crises douloureuses, etc.“, explique le jeune homme. Il poursuit: “cependant, elle n’est pas contagieuse. Son traitement est encore indisponible, mais l’espoir demeure compte tenu de l’avancée des recherches.Ajassa peut, dans cette optique, œuvrer à améliorer la qualité de vie des malades par un suivi régulier afin d’éviter des complications (…)“, clôt Mbaïramadji Désiré.

BACTAR Frank I.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :