Centrarique : l'UE s'engage à financer la MISCA avec 50 millions d'euros

BRUXELLES, 6 décembre (Xinhua) — L’Union européenne (UE) s’est engagée vendredi à financer la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) avec 50 millions d’euros, comme ce qui a été demandé par l’Union africaine (UA) en novembre dernier.

Mme Catherine Ashton, Haute Représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, a salué “les efforts inlassables de s partenaires africains afin d’oeuvrer à la stabilisation de la République centrafricaine” et exhorté les autorités de transition centrafricaines à “prendre leurs responsabilités pour une cessation immédiate des hostilités et mettre en oeuvre sans délai l’accord de transition, afin de permettre la tenue d’élections et un retour à l’ordre constitutionnel d’ici à février 2015”.

La situation politique et humanitaire se détériore en Centrafrique depuis plus d’un an. L’appui financier de l’UE devrait être mobilisé via la Facilité de Paix pour l’Afrique, qui fait partie du Fonds européen de développement et devrait couvrir les coûts relatifs aux indemnités, à l’hébergement et à l’alimentation des troupes déployées sur le terrain.

Les salaires du personnel civil de la MISCA et divers coûts opérationnels tels que le transport, les moyens de communication ou les services médicaux devraient également être pris en charge par la Facilité.

La Commission européenne a souligné que la coopération au développement de l’UE n’a jamais été suspendue en Centrafrique.

“La création d’emplois grâce à des projets d’entretien routier, la gestion des finances publiques et le rétablissement d’une police opérationnelle qui protège la population sont parmi les priorités de la coopération de la Commission européenne”.

Des projets d’une valeur de 23 million d’euros sont en cours de préparation et doivent être décidés avant la fin de 2013.

La priorité immédiate, une fois la sécurité rétablie, sera d’accompagner le processus de transition vers le rétablissement d’institutions démocratiques et la prestation des services sociaux de base aux populations.

La Facilité de Paix pour l’Afrique a été créée en 2004, en réponse à la demande formulée par les dirigeants africains lors du sommet de l’UA à Maputo en 2003.

Elle soutient par exemple la Mission de l’UA en Somalie (AMISOM) depuis 2007 et a soutenu la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA) en 2013. Les coûts relatifs aux équipements militaires ne sont pas couverts par la Facilité. Fin

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :