Centrafrique : la ville de Bossangoa "totalement dévastée"

NEW YORK (Nations Unies), 13 septembre (Xinhua) — La ville de Bossangoa, située dans la préfecture d’Ouham, dans le nord-ouest de la République centrafricaine, a été “totalement dévastée” suite à des violences intercommunautaires, a affirmé l’ONU vendredi.

“Nous avons constaté sur place en fait qu’il s’agit d’une ville qui a été totalement dévastée”, a déclaré la Coordonnatrice de l’action humanitaire de l’ONU en République centrafricaine (RCA), Kaarina Immonen, qui s’est rendue jeudi dans cette ville pour évaluer la situation suite à la flambée des violences et les exactions reportées depuis la semaine dernière.

Les rues et les marchés de la ville étaient “complètement vides ” et il n’y avait plus aucune activité commerciale ou de transport, a-t-elle dit.

Selon Mme Immonen,  les violences intercommunautaires ont coûté la vie à centaine de personnes.

Une partie de la population a fui la ville par crainte de la poursuite des exactions et représailles. “Ces personnes déplacées vivent dans des conditions de terreur”, a affirmé Mme Immonen.

Un détachement de 60 soldats de la force internationale dirigée par l’Union africaine est arrivé mercredi à Bossangoa pour apporter une protection à la population civile et aux travailleurs humanitaires.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :