samedi 23 octobre 2021

Centrafrique : la rébellion suspend sa progression, veut négocier

BANGUI – La coalition rebelle du Séléka suspend son offensive vers Bangui et va envoyer une délégation à Libreville pour participer à des pourparlers de paix avec le gouvernement centrafricain, a annoncé mercredi à l’AFP son porte-parole Eric Massi.

Je confirme que nous avons décidé de suspendre l’offensive en direction de Bangui et nous allons envoyer une délégation au Gabon en vue de participer aux pourparlers de paix, a déclaré Eric Massi.

M. Massi a aussi réaffirmé l’exigence des rebelles que le président centrafricain François Bozizé quitte le pouvoir et a redit que le Séléka ne voulait pas prendre la capitale Bangui.

Nous disons que le départ du président Bozizé reste toujours pour nous une exigence parce que nous mettons en doute sa sincérité, a déclaré le porte-parole.

La coalition Séléka est quand même pour la paix, et on a toujours dit qu’on ne va pas rentrer dans Bangui a-t-il ajouté.

Le Séléka, qui a pris les armes le 10 décembre pour réclamer le respect de plusieurs accords de paix signés entre le gouvernement et des rébellions, a conquis en à peine quelques semaines la majeure partie du pays, jusqu’à la ville de Sibut, à 160 kilomètres de Bangui.

Le commandant de la Force multinationale d’Afrique centrale déployée en Centrafrique, le Général Jean-Félix Akaga, a averti mercredi la rébellion que toute tentative de prendre la ville de Damara, dernier verrou stratégique situé à 75 km de Bangui, serait considérée comme une déclaration de guerre.

Le 22 décembre, les chefs d’Etat de la communauté économique des Etats d’Afrique centrale réunis à N’Djamena ont appelé à une renégociation des accords de paix à Libreville.

(©AFP / 02 janvier 2013 15h36)

Laisser un commentaire

économie

Tchad : une fille de 12 ans égorgée par son demi-frère

Un jeune homme d'une vingtaine d'années a égorgé sa demi-sœur le 21 octobre dernier. La scène s'est déroulée au quartier Arada dans le 8ème...

Tchad : la gouverneure du Mandoul demande pardon et déchire l’accord de Koumra

Par un point de presse ce matin, la gouverneure du Mandoul, Diamra Betolngar demande pardon à la population du Mandoul et annule officiellement l'accord...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
474 votes · 475 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité