Centrafrique : le président Déby appelle à la fin des violences

N’DJAMENA, 9 janvier (Xinhua) — Les violences de tout genre perpétrées en Centrafrique doivent cesser, a déclaré le président tchadien Idriss Déby Itno en ouvrant jeudi le 6ème sommet extraordinaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC).

“L’usage de la force ne saurait perdurer et avoir raison sur la primauté du droit et de la démocratie. Les exactions et ré pressions exercées sur les civils, les exécutions sommaires, les emprisonnements arbitraires, la chasse aux sorcières et la haine contre les étrangers doivent cesser”, a précisé le chef de l’Etat tchadien, par ailleurs président en exercice de la CEEAC.

Ces dernières semaines, la crise centrafricaine a fait, selon lui, plus d’un million de réfugiés et déplacés centrafricains, plus de 18.000 rapatriés tchadiens, des centaines de rapatriés de diverses nationalités. Une dizaine de soldats tchadiens et deux français ont été également tués.

Le président Déby Itno a exhorté la Mission de stabilisation en Centrafrique sous conduite de l’Union africaine (MISCA) et l’opé ration française Sangaris à parfaire leur déploiement et à poursuivre leur engagement aux côtés des autorités centrafricaines pour procéder à un désarmement total de tous les éléments armés. Les deux missions militaires doivent également, selon le chef de l’Etat tchadien, éloigner du territoire centrafricain tous les élé ments armés étrangers qui sèment le trouble et la désolation et ré tablir un minimum de sécurité indispensable à la reprise de la vie en RCA. Fin

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :