Centrafrique: l'UE envisage de déployer un millier de soldats

NEW YORK – L’Union européenne envisage de déployer un millier de soldats en Centrafrique pour aider à rétablir l’ordre dans ce pays plongé dans le chaos, a indiqué vendredi la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

Jusqu’à présent, le chiffre le plus couramment cité pour cette opération militaire européenne, en appui aux troupes françaises et africaines, était de 500 hommes. Nous avons plus de 500 hommes, a déclaré Mme Ashton à la presse à sa sortie du Conseil de sécurité de l’ONU.

Elle a précisé que la conférence dite de génération de force qui doit tenir sa deuxième réunion le 27 février à Bruxelles envisageait le double de ce chiffre. Cette force européenne sera sur le terrain très, très vite, a-t-elle affirmé, sans donner de date.

Selon des diplomate européens, il est prévu que la force européenne se déploie à Bangui à partir du mois de mars.

Pour l’instant très peu de pays ont annoncé officiellement des contributions précises à cette opération dite Eufor-RCA, qui doit durer neuf mois.

Les militaires européens s’ajouteront à 2.000 Français et à quelque 5.400 soldats de l’Union africaine qui forment la Misca. A terme, l’ONU envisage de lancer en Centrafrique une opération de maintien de la paix en bonne et due forme mais cela nécessitera un feu vert de l’Union africaine, pour l’instant réticente, et une résolution du Conseil.

Outre la France, nation cadre de l’opération, cinq pays de l’UE ont proposé une contribution substantielle à Eufor-RCA (Pologne, Estonie, Lettonie, Portugal, Roumanie), ainsi que la Géorgie, selon des diplomates européens.

L’Espagne envisage aussi une contribution, non précisée, et certains autres pays, européens ou non, pourraient annoncer un soutien logistique, matériel ou financier à Eufor-RCA.

Le ministre des affaires étrangères lituanien Linas Linkevicius, qui a présidé la session du Conseil vendredi, a rappelé que son pays allait de son côté envoyer en Centrafrique un avion de transport militaire et une équipe de 10 personnes pour soutenir l’opération française Sangaris. La Lituanie assume la présidence tournante du Conseil de sécurité pour le mois de février.

Dans son intervention devant le Conseil, Mme Ashton a indiqué qu’une composante de gendarmerie serait incluse dans la force européenne, pour rétablir un Etat de droit et faciliter la coopération avec les forces locales de sécurité.

Il existe une Force européenne de Gendarmerie, une structure créée par six pays indépendamment de l’UE. L’Eurogendfor (FEG) est composée de gendarmes français, italiens, néerlandais, portugais, espagnols et roumains et a déjà été utilisée dans des situations de crise en Bosnie et à Haïti.

Eufor-RCA, dont le quartier général d’opération sera basé à Larissa (Grèce), se concentrera sur Bangui avec la mission de sécuriser la zone de l’aéroport Mpoko qui abrite un immense camp où vivent plus de 70.000 personnes.

Le commandant de l’opération est le général français Philippe Pontiès. Celui-ci s’est rendu à Bangui il y a quelques jours pour évaluer les besoins, a rappelé Mme Ashton.

(©AFP / 14 février 2014 20h42)

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :