Can 2021 : les Sao sont sur une pente

FOOTBALL – Le Tchad joue sa qualification à N’Djamena contre le Libéria.  Pour renverser la situation les Sao sont condamnés à marquer des buts sans concéder. Et pourtant l’offensif tchadien n’a inscrit qu’un but sur penalty en trois matchs.

En 2019, les Sao ont disputé trois matches officiels. Le premier s’est joué au stade Idriss Mahamat Ouya, le 5 septembre. Le second a eu lieu à Khartoum en date du 10 septembre.  Le dernier a été négocié à Monrovia le 9 octobre. Sur ces confrontations, le Tchad a connu deux défaites et un match nul. À la première sortie, les Sao ont naufragé devant le Soudan à N’Djamena (1-3).  C’est au match retour qu’ils parviennent à faire un match nul à Khartoum (0-0). Lors de leur dernier match à Monrovia dans le registre des tours préliminaires de la coupe d’Afrique des nations 2021, les hommes d’Emmanuel Tregoat fléchissent (1-0) devant le Libéria. 

En trois sorties, l’équipe nationale a encaissé quatre buts et en a marqué un seul. Les trois premiers buts ont été concédés à N’Djamena et le dernier à Monrovia. Soit le coach national a réglé le casting raté de gardien de but. En 270 minutes, l’offensif tchadien a marqué un but sur penalty à N’Djamena. Une situation inquiétante vu que les Sao doivent inscrire au minimum deux buts sans en prendre un seul pour valider le ticket de qualification. Sur ce point, le technicien français doit poursuivre les réglages. Le choix entre Karl Max, Marius et Abou Deco s’impose à lui. Dans ce dilemme, Tregoat a aussi Bakhit entre ses mains, ce joueur jugé phénoménal par le public. Mais à son poste règnent deux professionnels, Ninga Casimir de Caen et Ngar Ezéchiel le capitaine et meilleur buteur de l’équipe nationale.

Mais ce qui compte est que les Sao rompent avec la stérilité de marquer. De toute façon, le coach national sait ce qu’il fait. Il en a conscience d’opérer pas seulement un choix juste mais décisif. Un choix gagnant et qualificatif en très peu de temps. Le timing a été toujours court pour le technicien français. Il a repris l’équipe nationale à quasiment deux semaines de leur premier match après une trêve de trois ans.

D’emblée, Emmanuel Tregoat continue de perfectionner le groupe. Mais malheureusement, le retour contre le Libéria à N’Djamena le met sur une chaise éjectable. Ce 13 octobre, il est certainement tenu par une qualification pour poursuivre son œuvre. Perdre encore au stade Idriss Mahamat Ouya serait fatal pour lui qui est tenu par l’obligation d’un bon résultat. Gagner et se qualifier ne dépendent pas seulement du coach. Mais même aussi des joueurs, des supporters, des dirigeants et des autorités. Le compte à rebours est lancé, il faut attendre le coup de sifflet final de ce match Tchad contre le Libéria du 13 octobre pour tirer le vin.

Laisser un commentaire