Cameroun : une vingtaine de morts dans une attaque présumée de Boko Haram

YAOUNDE, 7 août (Xinhua) — Plus de 20 personnes, dont dix Camerounais, ont été tuées mercredi dans une attaque présumée de la secte islamiste nigériane Boko Haram à Zigagué dans l’extrême-nord du Cameroun, a-t-on appris jeudi de source militaire.

Parmi les victimes camerounaises figurent un soldat du Bataillon d’intervention rapide (Bir), une unité d’élite de l’armée, ainsi que neuf civils.

“Les assaillants ont été repoussés. Dans leur retraite, ils ont attaqué un car de transport en commun ayant un élément du Bir. Ils ont brûlé le car et tué dix occupants dont ce soldat de nos forces armées”, a fait savoir à Xinhua le colonel Didier Badjeck, chef de la cellule de communication du ministère de la Défense.

A ce bilan s’ajoutent une dizaine d’assaillants tués peu avant leur action de représailles dans la réaction de l’armée camerounaise, à en croire le colonel Badjeck, qui a tenté d’estimer à une vingtaine le nombre total de combattants y ayant pris part.

Il y a dix jours à peine, plusieurs centaines d’individus lourdement armés – assimilés à la secte islamiste nigériane, mais démentie par celle-ci – ont mené une incursion dans la même région, tuant plus de 15 personnes et en capturant plusieurs autres, dont l’épouse du vice-Premier ministre en charge des relations avec les Assemblées, Amadou Ali.

Depuis ces dernières années, le Cameroun abrite des milliers de réfugiés nigérians fuyant les actes d’exactions de Boko Haram dans leur pays.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :