Caisse Nationale de Prévoyance Sociale : déjà 50 ans

Caisse Nationale de Prévoyance Sociale : déjà 50 ans

La CNPS, créée en 1966, a lancé les festivités de son cinquantenaire ce matin. Un programme riche qui comporte des journées portes ouvertes, des conférences de presse et une course pédestre de la prévoyance sociale, le tout du 5 au 10 décembre prochain.

Ceci étant, le DG de la CNPS Idriss Abdoulaye Kala-kala disait au lancement, qu’après 50 ans de service social, il est nécessaire de s’arrêter un moment et faire l’état des lieux et envisager des nouvelles perspectives. Ce qui a d’ailleurs amené à choisir comme thème des festivités « bilan et perspectives ». il signale dans la foulée qu’à travers ces activités, les cadres de la CNPS entendent s’asseoir autour d’une table pour faire d’une part le bilan des réalisations et développer des nouvelles orientations pour améliorer les services d’autre part.

Pour ce qui est des services de ladite caisse, la prise en charge des enfants des démunis est passée de 300f en 1966 à 2000f de nos jours. Des services médicaux sont menés dans différents quartiers de Ndjamena et dans les provinces. Les retraités pris en compte perçoivent régulièrement leurs pensions, et les travailleurs ont vu l’âge à la retraite poussé de 5 ans : de 55 ans à 60 ans.

A cette occasion, le DG a tenu à dresser un bilan si peu soit-il se résumant dans la construction du nouveau siège, la réforme structurelle, la décentralisation des activités de la CNPS, le recensement physique et l’enrôlement biométrique des pensionnés, tout ça en 2016. Outre ces réalisations, il se félicite de la réduction de délai de traitement des dossiers et de paiement des prestations sociales, la revalorisation des pensions suite à une étude actuarielle en 2012.

Cependant, en perspective la CNPS compte mettre en place un système d’information intégrée en 2017 (site internet nouvellement créé), initier le paiement en un jour des pensionnés, initier le paiement mensuel des pensions, réduire considérablement le délai de traitement de dossier, mener une étude actuarielle pour toutes les branches afin de maitriser la solvabilité financière de l’institution.

Pour cette fête de cinquantenaire, dont les activités sont lancées au siège de la CNPS ce matin, Idriss Abdoulaye Kala-kala espère qu’elle sera meilleure, marquant des esprits car fêter et jouir une jubilé n’arrive pas si vite.

 

 

2 Commentaires

  1. Yaya
    18 février 2018 at 2 h 39 min Répondre

    Donc c’est tout, comme information ?

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :