Bourkou Louise Kabo : la première députée tchadienne tire sa révérence

Bourkou Louise Kabo : la première députée tchadienne tire sa révérence

NÉCROLOGIE – La première femme élue députée au Tchad s’est éteinte ce 13 juin. A 85 ans, celle qui a été décorée le président de la République, Idriss Deby Itno, le 8 mars dernier, est considérée le symbole de la lutte anti-excision au Tchad.

La militante du Parti progressiste tchadien (PPT) est décédé à N’Djamena ce 13 juin de suite d’une longue maladie. Née à l’actuelle ville de Sarh, en 1934, Bourkou Louise est élue première femme députée lors des législatives de 1962. Elle deviendra la première tchadienne à frôler le sol de l’hémicycle en tant que parlementaire.

Celle qui est considéré comme le symbole de la politique féminine à l’Assemblée nationale s’opposera à la révolution culturelle, imposée par l’ancien président Ngarta Tombalmbaye dans les années 1970, et quitte le parti. Elle restera ensuite au ministère de l’éducation jusqu’en 1977.

LIRE AUSSI : l’Association des femmes anti clivage honore les femmes

Après la guerre civile de 1979, Mme Bourkou Louise quittera le Tchad pour la République centrafricaine, puis la France comme réfugiée politique. Elle ne retournera au Tchad qu’en 1991 où elle sera élue une fois de plus parlementaire.

Sa lutte était celle de l’éducation des femmes. Elle devient aussi le monument de la lutte contre l’excision et le mariage des filles au Tchad.

Laisser un commentaire