BIENTÔT UNE MAISON D’ARRET FLAMBANT NEUF à N’DJAMENA

Officiée par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Joseph Djimrangar Dadnadji, la cérémonie a drainé une kyrielle de personnalités du monde politique et judiciaire. Cette maison d’arrêt a une capacité d’accueil de 1200 places. C’est une citée pénitencier composée de deux quartiers pour les prévenus, deux pour les condamnés dont un de haute sécurité, deux quartiers VIP pour les personnalités, un quartier pour les femmes, un quartier pour les mineurs, deux aires pour la réinsertion et deux terrains de sports, le tout sur une étendue de 3,51 hectares.

C’est en même temps une cité de privation de libertés et un joyau architectural qui va hisser le Tchad au rang des pays capables d’héberger les détenus en provenance des tribunaux internationaux comme la CPI (Cour Pénale Internationale). Le délai d’exécution des travaux est de 18 mois. Après avoir posé la première pierre, le Premier Ministre Chef du Gouvernement qui s’est prêté aux questions de la presse nationale a indiqué que cela entre dans le vaste programme de la reforme de la justice tchadienne. La justice est le pilier de la démocratie et le Tchad qui est un Etat de droit a l’obligation d’y mettre les moyens nécessaires, a précisé le Chef du Gouvernement. Le joyau coûtera au trésor public une bagatelle de plus de 3 000 000 000 (Trois milliards) de francs CFA.

Source: Gouvernement du Tchad

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :