Basketball : Entente de Walia tient le cap malgré les difficultés

Basketball : Entente de Walia tient le cap malgré les difficultés

BASKETBALL – La finale du championnat junior de basketball a été jouée le 13 septembre, à N’Djamena. Elle avait opposé l’équipe Entente de Walia à celle ude Gassi. Le coach de l’équipe de Walia, Forel Ndoumangar, s’est confié à Tchadinfos, sur le parcours de son équipe.

Au coup de sifflet final de la compétition, les jeunes de Walia remportent le trophée par un score serré de 47 paniers contre 46 devant leurs adversaires. Ce championnat de basket-ball, a réuni 10 centres de formation de N’Djamena, soit au total 14 équipes. Après la phase éliminatoire, lancée le 05 septembre, certaines équipes sont sorties du lot.

En plus du trophée, trois joueurs de l’équipe Entente de Walia sont confiés à la direction technique de la Fédération tchadienne de Basket-ball pour le suivi. En rebond, le meilleur est Tresor Yankreo, défenseur de l’équipe de Walia. La distinction Fair play revient à l’équipe de Gassi. Le MVP, meilleur joueur de la Finale, est LAWA MOKSIA, attaquant de la formation de Walia.

Le coach de l’Entente de Walia, Forel NDOUMANGAR, soutient que ce trophée est le fruit du travail fourni par son équipe. Il fut un temps, dit le coach, la Covid-19 a eu un impact sur leurs activités, mais qu’à cela ne tienne, les joueurs sont restés sereins. Pour lui, l’objectif est de remporter la finale, malgré les difficultés. « Nous faisons face à beaucoup de difficultés. L’equipe manque principalement de ballons, et l’état de notre terrain d’entraînement n’est pas bon. J’encadre une cinquantaine de joueurs, toutes catégories confondues, mais nous ne disposons que de deux ballons, un peu usés. Mes joueurs n’ont pas assez de maillots et des chaussures. Lors du championnat, certains matchs étaient programmés sur des sites tels que ceux de Gassi et d’Amtoukouï. Nous avons eu beaucoup de mal à nous déplacer mais mes joueurs se sont sacrifiés », relate Forel NDOUMANGAR.

L’entraîneur explique qu’il avait eu des doutes sur la performance de ses poulains. « Avec la Covid-19, à un moment donné, les activités étaient aux arrêts. Mais tout d’un coup, le comité d’organisation du championnat a convoqué une réunion avec les entraîneurs pour fixer la date du début de la compétition. C’est pour vous dire que j’avais des doutes sur les capacités physiques de mes joueurs parce qu’on n’a pas eu à travailler les aspects tactiques du jeu. Heureusement, sur le terrain, ils m’ont prouvé le contraire. Ils ont mouillé le maillot », se réjouit-il.

Selon Forel, le centre de Walia cultive d’abord l’esprit d’équipe. Il ajoute que ces jeunes ont grandi ensemble donc, ils se connaissent bien. Et de poursuivre, c’est ce qui fait la force de cette équipe. L’Entente de Walia reçoit une enveloppe de 60.000 f CFA et des maillots, mais le plus important pour les joueurs, estime le coach, c’est de ramener ce premier trophée au quartier.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :