Baccalauréat : Les activités économiques autour des examens

Baccalauréat : Les activités économiques autour des examens

Les examens mais surtout le baccalauréat sont des occasions de faire de bonnes affaires pour certaines personnes. Ce jeudi 19 juillet comme depuis le début des épreuves écrites du baccalauréat, des restaurants de fortune à l’extérieur des centres font le grand bonheur des candidats au Bac.

Il est 10h20 au centre d’examen de l’Assemblée Chrétienne au quartier Adeb-djoumal à N’Djamena. Plusieurs tables de commerce sont alignés tout le long de la devanture du centre. Elles sont nombreuses ces femmes qui commercent pendant le déroulement des examens. Elles sont de deux catégories : les vendeuses habituelles et celles occasionnelles. Ces femmes proposent presque toutes le même menu : du sandwich à la viande hachée, des omelettes, des gâteaux, de la soupe de viande et bien d’autres articles.

Celle que ses clients appellent affectueusement « Maman Gentille » est une vendeuse habituelle du lycée. Elle ne trouve aucun problème à partager sa place avec les autres. « D’habitude je suis à l’intérieur sous le hangar mais avec le bac nous sommes sortis. On s’en sort un peu, les affaires ne marchent pas comme les années précédentes », déclare Maman Gentille. A deux tables d’elle se trouve « Mère Myriam » qui est une « vendeuse occasionnelle ». Elle affirme : « je vends que lors des examens de BEF et de Bac. J’ai commencé il y a trois ans déjà ».  Tout comme les autres, elle se plaint du marché qui n’est pas aussi fructueux que les années antérieures. « Le sandwich à l’omelette simple est à 500 FCFA, celui d’omelette mélangée est à 600 FCFA mais les élèves trouvent ces prix chers. Ils veulent qu’on leur laisse les sandwichs à bas prix » confie-t-elle.

A côté de ces vendeuses, on trouve aussi des moto-taximen. Eux aussi ont vu augmenter leurs chiffres d’affaires, pour cause, les candidats viennent parfois de loin pour rejoindre leur centre d’examen.

Laisser un commentaire