Baccalauréat 2016 : un correcteur arrêté

Baccalauréat 2016 : un correcteur arrêté

La correction du baccalauréat de l’enseignement du second degré session de juin 2016 qui tire à sa fin, a été entachée par un fait divers. Au lycée Ibnou Cina de N’Djaména où se déroule la correction des copies du bac, les enseignants correcteurs ont été surpris par le comportement d’un de leurs.

Le secrétariat de la commission Histoire Géographie a surpris, ce vendredi 17 juin 2016, 20 copies introduites par un correcteur en dehors des vraies copies. D’après des témoignages sur place, le correcteur aurait apporté avec lui les 20 copies du quartier. Cet enseignant s’est chargé lui-même de la correction des 20 copies et en même temps de leur vérification. Or, en principe, la correction et la vérification sont faites par deux équipes différentes. Après insistance, le correcteur remet les 20 vraies copies. Automatiquement, le correcteur « tricheur », est remis à la police en faction au lycée Ibnou Cina pour assurer la sécurité des activités de correction.

Dans le rang des enseignants, c’est la stupéfaction. Les correcteurs de la commission Histoire Géographie sont abattus par le comportement de leur collègue. Un correcteur se demande si la seule matière histoire géographie pourra donner le bac à un candidat pour que cet enseignant commette un tel acte. «C’est vraiment regrettable», s’emporte un correcteur.

10 Commentaires

  1. Tchadien
    17 juin 2016 at 15 h 26 min Répondre

    Il vous manque de professionnalisme, normalement dans des situations comme ca vous devriez mettre le nom de correcteur

  2. DATOLDE DJETENEM PARFAIT
    18 juin 2016 at 14 h 09 min Répondre

    Merde c.est bizarz le Tchad ne va jamais changé. Cet histoire me dépace vraiment. Mais en fait veuillez bien sur nos copies ns les autres parce qu.on a beaucoup soufert faites les choses selon les règles du jeu pour l.amour du ciel

  3. Abdoulaye Abdramane Abdoulaye
    18 juin 2016 at 16 h 38 min Répondre

    c’est très honteux d’avoir réagi comme ça en tant que correcteur.pouf on est vraiment désolé pour ce acte.

  4. Nousradine Djibrine Saleh
    18 juin 2016 at 18 h 15 min Répondre

    Commentaire c’est regrettable vraiment. On devrait en principe montrer au media et de le punir à la riguer pour que tel acte ne se reproduit plus

  5. oumarou
    18 juin 2016 at 20 h 13 min Répondre

    ce vrement regrettable

  6. Ignace Djaffi
    18 juin 2016 at 20 h 24 min Répondre

    c’est vraiment déplorable. Vous semez des désordres et c’est vous qui direz a la longue qu’il y’a baisse de niveau.

  7. Youssouf Boukar
    18 juin 2016 at 20 h 34 min Répondre

    Commentaire Il faut que l’Etat prend sa responsabilité d’assurer la sécurité au jour de correction.

  8. Mahamat Hassan Mahamat
    18 juin 2016 at 22 h 36 min Répondre

    Franchement c’est marrant.il est manqué de conscience professionnelle.

  9. Camara allah-rassem
    20 juin 2016 at 10 h 56 min Répondre

    c’est quelle humiliation encore? le Tchadien est toujours avide. et il dira que c’est son lougma qui n’est pas tombé. la corruption a gagnée toutes les structures de l’État. comment comprendre qu’un formateur qui cherche a évalué son élève en ramenant 20 copies de dehors. où il mettra les 20 copies de ceux qui on composés réellement le bac?
    Écouter ce type est pire qu’un boko haram.

  10. manna
    24 juin 2016 at 15 h 17 min Répondre

    Où il a trouvé ces feuilles de composition? Je déplore ce comportement quel conseil va t il prodiguer à ses élèves? Il faut revoir ce système de l’examen.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :