Attentats Tchad: "je promets que cette action ne restera pas impunie" Idriss Déby Itno

N’Djamena – Le double attentat-suicide attribué aux islamistes de Boko Haram qui a fait 24 morts et une centaine de blessés lundi à N’Djamena ne restera pas impuni et ses auteurs répondront de leurs actes, a prévenu mardi le président tchadien Idriss Déby.

Quel que soit l’auteur (des attentats), le Tchad ne mérite pas, les Tchadiens ne méritent pas un tel traitement. Ils (les auteurs) répondront de leurs actes. Et je promets que cette action ne restera pas impunie, a déclaré à la presse M. Déby, de retour de Johannesburg où il participait au 25e sommet de l’Union africaine.

Le président, qui s’exprimait à sa descente d’avion pour la première fois depuis les attaques simultanées qui ont frappé lundi le commissariat central et l’école de police de N’Djamena, semblait visiblement ému.

La main invisible et ses commanditaires viennent de nous frapper durement. Et c’est avec une très grande tristesse que nous avons appris cette nouvelle bouleversante. Je voudrais ici dire au peuple tchadien et aux familles des victimes que je partage leur tristesse, leur douleur, la douleur de toute la nation tchadienne, a-t-il dit.

Cette main invisible et ses commanditaires ont frappé un peuple paisible qui n’a cherché que la paix pour lui et pour l’Afrique et dans le monde, a poursuivi le chef de l’Etat.

Mais selon Idriss Déby, il fallait s’y attendre.

Personnellement, je ne suis pas trop surpris puisque depuis notre engagement le 17 janvier 2015 aux côtés des pays qui sont menacés par les terroristes (Nigeria, Niger, Cameroun, NDLR), j’ai continuellement dit au gouvernement de ne pas baisser la garde, (de garder) surtout la vigilance à toute épreuve, a affirmé le président.

Ce double attentat n’a pas été revendiqué mais les autorités ont rapidement accusé les islamistes nigérians de Boko Haram d’en être les auteurs.

L’armée tchadienne participe en première ligne à une opération militaire régionale visant à chasser le groupe de pans entiers de territoires qu’il avait capturés dans le nord-est du Nigeria.

Le Tchad est aussi un allié de poids pour Paris dans la lutte contre les groupes jihadistes en Afrique sahélienne et l’armée française a établi à N’Djamena l’état-major de son opération Barkhane de lutte contre ces groupes.

(©AFP / 16 juin 2015 19h24)

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :