Attentats Tchad : pas de revendication jusqu'à présent

Les attaques qui ont secouées la capitale tchadienne ce matin n’ont pas été revendiquées. Mais les autorités tchadiennes soupçonnent la nébuleuse Boko Haram.

Il est a rappelé que Aboubakar Shekau le chef de la secte Boko Haram avait menacé le Président Deby de représailles arguant qu’il allait déplacer les hostilités sur le sol tchadien.

Cette menace faisait suite au succès militaires de l’armée tchadienne dans sa lutte contre la secte. Il va de soit, que la secte soit suspectée d’être a l’origine de ces attentas.

Une réunion de crise se tient en ce moment même a la primature, le Chef d’Etat étant a Johannesbourg pour le sommet de l’UA.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :