Attentats Tchad: le Comité Ad hoc de crise adopte de nouvelles mesures de sécurité

Le Premier Ministre Kalzeube Payimi DEUBET a fait une communication à la presse ce vendredi 19 juin 2015 relative aux mesures prises dans le cadre du Comité Ad hoc de gestion de crise suite aux attaques terroristes du 15 juin dernier.

Un ensemble de mesures visant à conjurer les attaques terroristes, préserver la vie des populations ainsi que la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire national était au centre de la communication du Premier Ministre en sa qualité de Président du Comité Ad hoc de gestion de crise. Ces mesures sont en effet opposables à tous sans distinction, et l’exécution rigoureuse est prescrite pour l’intérêt général :

  • La révision totale des structures et consignes de sécurité afin de doter les institutions d’un véritable système d’alerte et d’un dispositif sécuritaire réactif adapté à la nouvelle menace ;
  • Tous les accès des services publics doivent être désormais filtrés aux entrées et sorties ;
  • Le changement des cartes d’identité et des passeports ;
  • Les voitures à vitres fumés sont interdites de circulation sur l’ensemble du territoire national ;
  • Les édifices publics, les points névralgiques, les places publiques, les marchés et autres lieux de culte doivent faire l’objet de surveillant accrue par les forces de l’ordre et les élus locaux ;
  • L’interdiction formelle de traversée du Pont Ngueli aux engins à deux roues, aux tricycles ainsi qu’aux piétons surchargés ;
  • L’interdiction de la navigation des pirogues et de la pêche sur la portion du fleuve comprise entre Gassi et Karkandjeri;
  • L’interdiction des activités de lessive au fleuve ainsi que de la traversée pédestre du fleuve le long de la portion du fleuve entre Gassi et Karkandjeri ;
  • L’interdiction sur l’ensemble du territoire national de la couverture intégrale du visage dissimulant la face de la personne, notamment dans les lieux publics ;
  • La saisie systématique sur les marchés suivie de destruction de la Burqa, c’est-à-dire les voiles intégrales qui servent parfois de tenue de camouflage aux personnes mal intentionnées ;
  • La mise en place d’une équipe pour réfléchir sur la question de la circulation des engins à deux roues en ville et du transport urbain ;
  • Les opérations de rafle des refugiés et mendiants étrangers à cantonner dans les centres d’accueil de Bagassola au Lac ;
  • Les fouilles ciblées inopinées des domiciles, à certains check points et places publiques ;
  • La participation active des élus locaux, délégués de quartier et chef de carré à la sécurisation des villes ;
  • La diligence dans l’enquête judiciaire ouverte pour faire toute la lumière sur les attaques perpétrées en vue de débusquer les autres qui auraient survécu, les coauteurs, complices et autres commanditaires.

Il s’agit là en effet d’une partie des mesures auxquelles s’ajoutent celles spécifiques prescrites aux pouvoirs publics, précisément aux Forces de Défense et de Sécurité. Ces dernières sont appelées à faire preuve de vigilance, disponibilité, de professionnalisme et aussi de disciple en vue d’en découdre une fois pour toute avec les terroristes.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :