Attentat/Mali : des rumeurs font état d'explosion d'une rocket des militaires tchadiens qui aurait causé leur mort

BAMAKO, 12 avril (Xinhua) — Deux soldats tchadiens ont été tués et des civils blessés vendredi matin à Kidal, suite à un attentat-suicide ou l’explosion d’une rocket de l’armée tchadienne, a appris Xinhua de sources concordantes.

Selon des habitants de Kidal, une ville située à l’extrême nord- est du Mali à la frontière avec l’Algérie, ”l’incident s’est produit dans une rue couramment fréquentée par les soldats tchadiens, située à environ 100 mètres du marché de la ville”.

D’après une source locale, ”il s’agit d’un attentat-suicide à la suite duquel deux soldats tchadiens ont été tués et de nombreux civils (des passants) en ont été blessés”.

Une autre source de Kidal a confirmé la mort des deux soldats tchadiens et les blessés civils, précisant qu’elle (la source) ” était à environ 500 mètres de la rue où l’explosion s’est produite. Selon mes informations, il s’agit de l’explosion d’une rocket des militaires tchadiens”.

Cette deuxième source a ajouté ”pour l’instant (vendredi matin, soit peu de temps après l’incident, Ndlr) il est un peu difficile de savoir exactement ce qui est à l’origine de cet incident. En fait, après l’explosion, des militaires tchadiens ont tiré en l’ air avec des armes automatiques pour chasser les gens, afin de ne pas pouvoir s’approcher des lieux de l’explosion. Une manière de sécuriser les lieux, certainement”.

La ville de Kidal est occupée d’une part par des combattants du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), un groupe armé rebelle touareg indépendantiste.

Et d’autre part, il y a à Kidal des militaires français et tchadiens à l’exception de l’armée malienne qui n’y est pas présente, depuis la libération de cette ville en fin janvier.

Cet incident se produit au moment où le Premier ministre malien, Diango Cissoko a entamé une série de visites devant le conduire dans les villes où les troupes africaines, celles de la Misma ( Mission internationale de soutien au Mali) sont déployées à l’ intérieur du Mali.

C’est dans ce cadre que Diango Cissoko a déjà rendu visite aux militaires nigérians à Banamba mardi dernier et à ceux du Niger, Sénégal, Guinée Conakry jeudi à Gao où existent également des troupes françaises.

”Le PM malien se rendra en mi-avril à Kidal en compagnie de l’ armée française”, avaient confié à Xinhua certaines sources avant cet incident.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :