dimanche 25 septembre 2022

Athlétisme : Fraida Hassanatte, sur les traces de Kaltouma Nadjina

Athlète de haut niveau, Fraida Hassanatte tient le record national des semi marathon en faisant 1h16min pour 21,1km. Portrait d’une jeune dame ambitieuse et méticuleuse qui s’affirme dans l’athlétisme après son ainée Kaltouma Nadjina, dans les années 2000.

Visage serein, avec une silhouette remarquable, Fraida Hassanatte, athlète de 27 ans, a une très bonne performance sur le terrain. Elle ravage tout sur son passage. Un peu comme la gazelle tchadienne, Kaltouma Nadjina dans les années 2000. Les débuts de Fraida Hassanatte dans l’athlétisme remontent aux années 2014 quand elle était au lycée. Elle a participé à plusieurs compétitions nationales et internationales.

Championne du grand prix CAA du Cameroun 3X et du championnat 5000 mètres club, Fraida Hassanatte détient 27 médailles dont en or, argent et bronze. « Le sport pour moi c’est la passion, car tous les matins, je me réveille avec un objectif qui est d’aller de perfection en perfection. Courir fait partie de moi. Je le fais matin, midi et soir », souligne-t-elle.

Ancienne étudiante de l’université de Maroua, elle est nantie d’un diplôme en science du Langage et de la Communication. Au Cameroun, pendant qu’elle étudiait, elle a fait flotter le bleu-jaune-rouge à travers plusieurs compétitions à savoir les jeux universitaires, la semaine nationale camerounaise de l’athlétisme. Vu ses brillantes prestations, elle rejoint le club camerounais de l’athlétisme “Fop, force armée et police’’ ou elle a évolué pendant deux ans. « La fac et l’athlétisme, je dirai que c’est une question d’organisation précise et rigoureuse. Ces deux motivations me permettent d’avoir un bon équilibre. Je m’entraine avant et après les cours », affirme Fraida Hassanatte.

« Je suis vraiment encouragée dans l’athlétisme au Cameroun qu’au Tchad. Ici au Tchad, les difficultés sont énormes, manque d’équipements, le calendrier n’est pas respecté et aussi manque d’un espace idéal pour être toujours en forme », déplore l’athlète. Quoi qu’il arrive, Fraida Hassanatte n’abandonne jamais; elle avance avec courage, car pour elle, il faut se battre jour et nuit. Elle dit être optimiste. «Mon rêve le plus ardent est de participer aux jeux olympiques, je sais que j’y arriverai par la grâce de Dieu. Ma motivation vient de ma famille, mon entraineur et mes supporters », se motive-elle.

Le dimanche 15 mai 2022, elle a encore fait parler d’elle. Fraida Hassanate a occupé la deuxième position au championnat de marathon organisé en Italie où elle a surclassé les Kenyanes, Rwandaises, Ougandaises présentes à cette compétition. A l’issue de ce séjour, elle sera en mise au vert pour une période d’un mois en stage pratique pour lui permettre d‘être prête pour le prochain championnat d’Afrique qui se déroulera à l’île Maurice.

Dangourbe Yves, stagiaire

Laisser un commentaire

économie

La miss du 9ème arrondissement de N’Djamena sensibilise les jeunes sur les dangers de l’alcool

La miss du 9eme arrondissement, Dada Tepel Edith, a organisé une conférence débat, ce samedi, à septembre à la Maison des jeunes de Walia....

Une sentinelle ligotée et étranglée à Sabangali

Un corps sans vie d’un homme est retrouvé ce matin au quartier Sabangali dans le 3ème arrondissement de N'Djamena. L’homme s’appelle Abdoulaye Mahamat, âgé...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
948 votes · 949 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité