Les associations de médias tchadiens dénoncent la mise en demeure de la radio FM Liberté

Notre consœur la radio 105.3 FM liberté a été mise en demeure le 08 octobre dernier par le haut conseil de la communication (hcc) pour avoir relaye un appel a la ville morte d’une association de la société civile.

Dans un communiqué de presse conjoint, les associations des médias, l’union des radios privées du Tchad(URPT), l’association des éditeurs de la presse du Tchad (AEPT) et l’union des journalistes tchadiens(UJT) déplorent la rapidité avec laquelle cette décision a été prise. L’URPT, L’AEPT et L’UJT dénoncent les menaces du HCC aux dires de son président, de saisir désormais le procureur de la république sans aucun dialogue.

De ce fait, les organisations des médias estiment que le haut conseil de la communication (HCC) garant de la liberté d’expression au Tchad, préfère désormais jouer le rôle du législateur à celui du régulateur.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :