Anniversaire Oapi: “propriété intellectuelle et le changement climatique” au cœur de la célébration

Anniversaire Oapi: “propriété intellectuelle et le changement climatique” au cœur de la célébration

À l’occasion de la journée africaine de la technologie et la propriété intellectuelle, l’organisation africaine pour la propriété intellectuelle a organisé une conférence inaugurale ce vendredi sous le thème « propriété intellectuelle et le changement climatique ».

La célébration de la journée du 13 septembre coïncide avec la date d’anniversaire de la création de l’Oapi. Cette journée a été institutionnalisée par les chefs d’État et de gouvernement de l’Organisation de l’unité africaine réunis, le 14 juillet 1999, à Alger, lors de la 35e session ordinaire de leur conférence. Pour cette célébration, l’Oapi veut mettre en exergue le rôle de la propriété intellectuelle dans la lutte contre les effets du changement climatique.

N’Djamena a été choisi comme épicentre de cette célébration qui se commémore sous le thème « propriété intellectuelle et le changement climatique ». La conférence inaugurale a été animée par un expert camerounais, Pr Nyassa Barthélemy. D’où le conférencier a énuméré les causes et effets anthropiques c’est-à-dire dus aux activités humaines.

Pour citer la production de l’énergie qui contribue à 35 % dans la production des gaz à effet de serre, les causes ont été détaillées pour permettre aux inventeurs et chercheurs de pouvoir envisager des solutions pour faire face à cette menace. Pr Nyassa Barthélemy ajoute que le changement climatique touche douze sur les 17 objectifs du développement durable.

Prenant part à la célébration, la ministre de Commerce a trouvé judicieux le choix porté sur le Tchad pour la commémoration et a considéré ce thème comme l’un des plus importants que le Tchad puisse être confronté. Le Tchad figure parmi les pays les plus vulnérables au changement climatique.

« Il est primordial que le système de la propriété intellectuelle soit suffisamment exploité au regard du potentiel que regorge le pays », dixit Achta Djibrine Sy.

Pour elle, il est temps d’envisager des solutions endogènes, notamment par la contribution de la propriété intellectuelle. Cette conférence va permettre de baliser la voie des solutions adaptées, durables aux effets du changement climatique. Il y va de la sécurité et du bien-être des populations.

Par ailleurs, le DG de l’Oapi explique sa motivation pour cette célébration « Mon plaisir est d’autant grand que la problématique du changement climatique est au cœur des préoccupations au niveau mondial et les réflexions y afférentes sont suivies de près particulièrement dans les Etats membres de notre organisation qui sont les plus vulnérables ».

Laisser un commentaire