Alger, Niamey et N’Djamena réitèrent l’urgence de la constitution en Libye d’un gouvernement d’union nationale

Alger, Niamey et N’Djamena réitèrent l’urgence de la constitution en Libye d’un gouvernement d’union nationale

ALGER, 6 septembre (Xinhua) — Les ministres algérien des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, et ses homologues nigérienne et tchadien, respectivement Aichatou Kané Boulama et Moussa Faki Mahamat, qui se sont réunis dimanche à Alger, ont réitéré l’urgence de la constitution en Libye d’un gouvernement d’union nationale.

Il est “urgent” de trouver “une solution politique de nature à préserver l’unité et l’intégrité territoriale de la Libye et la cohésion de son peuple à travers la mise en place d’un gouvernement d’union nationale, en mesure de relever, avec l’aide de la communauté internationale, les nombreux défis auxquels fait face ce pays”, a-t-on indiqué dans un communiqué conjoint ayant sanctionné les travaux de la rencontre des trois pays voisins de la Libye.

Le 16 août dernier, au moment des violents affrontements ayant opposé des terroristes de Daesh à des combattants locaux pour le contrôle de la ville de Syrte (nord de Libye), l’Algérie avait exprimé son inquiétude à ce que le “chaos” libyen entraîne toute la région dans l’insécurité et avait réitéré son appel “urgent pour la mise en place en Libye d’un gouvernement d’union nationale”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :