Ainsi parlait Thomas Sankara du Tchad

Lors de son discours à l’occasion de la visite de François Mitterrand au Burkina-faso en 1986, le président Thomas Sankara a tenu à rappelé à son hôte du jour la nécessité de se pencher sur les questions graves de l’heure. Il a énuméré point par point les différents sujets brûlants de l’époque : la guerre Irak-Iran, l’Apartheid en Afrique du Sud, le bombardement de la Libye par les Américains, la guerre en Angola, le conflit Israelo-Palestinien, la question du Sahara-occidental et bien entendu le Tchad.

La paix, c’est aussi le Tchad. Le Tchad, pour lequel les constructions et les destructions se succèdent. Le Tchad pour lequel les opérations, les expéditions aussi se succèdent. Le Tchad ne trouvera jamais la paix, le bonheur et le développement par conséquent, tant que les Tchadiens eux-mêmes n’auront pas eu le loisir de se choisir une voie, et un chemin de construction nationale.

Le discours dans son intégralité

Un commentaire

  1. tt
    18 avril 2013 at 11 h 37 min Répondre

    il a raison………………………………………………….

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :