Ahmat Larry, président du Grac Tchad, désigné meilleur activiste de l’année contre la corruption par l’association Chadian commuty of USA

0
555

L’association Chadian commuty of USA a organisé une cérémonie de remise du prix national de l’intégrité et de la lutte contre la corruption au président du Groupe de réflexion pour l’avenir et la construction du Tchad (Grac- Tchad), ce mardi 11 janvier 2022 au centre culturel Al- mouna de N’Djamena.

C’est la première édition de ce prix qui est organisée par Chadian commuty of USA pour primer le meilleur activiste de l’année dans le domaine de la lutte contre la corruption. Ce premier prix est décerné au président du Grac Tchad, Ahmat Larry.

Pour expliquer les motivations de la création de ce prix, le président de Chadian commuty of USA, Ahmat Goni a signifié qu’il lui a paru important de marquer un point d’honneur pour saluer les efforts des organisations de la société civile qui, dans un contexte difficile, ont assuré à la République du Tchad un environnement favorable pour son émergence. Pour lui, la corruption est un défi que “nous devons, chacun à son niveau de responsabilité, nous impliquer suffisamment pour influencer positivement notre environnement de travaille avec toute la détermination et l’énergie nécessaire“. Pour lui, la reconnaissance du mérite est un impératif de la gestion participative qui inculpe aux différents responsables un réflexe de bonne habitude. Il invite tous les acteurs à faire en sorte que ce prix se crédibilise davantage pour le bénéfice de tous.

En réceptionnant le prix, le lauréat Ahmat Larry a exprimé sa gratitude à l’organisation pour cette reconnaissance. “ça m’encourage. Je suis fier de mon travail qui contribue au changement de notre pays. Certes, on ne peut éradiquer la corruption mais on peut lutter“. Le président du Grac Tchad a exprimé sa fierté et sa motivation, se dit satisfait de l’effort consenti par tous ses collaborateurs qui avaient contribué, matériellement, moralement et financièrement pour le fonctionnement de leurs activités.

Zara Sakawa, stagiaire

Laisser un commentaire