Affaires des enseignants tués par balles perdues : le SET provincial de N’Djamena appelle les enseignants à observer deux jours d’arrêt de travail

Affaires des enseignants tués par balles perdues : le SET provincial de N’Djamena appelle les enseignants à observer deux jours d’arrêt de travail

Le Syndicat des Enseignants du Tchad (SET), section provinciale de N’Djaména, condamne l’assassinat des deux enseignants, le 23 mars dernier. Dans un communiqué de presse du 30 mars, il invite ses membres à cesser le travail les 31 mars et 1er avril 2021.

La mort dite par balles perdues de Wantamo Solbel et Wilba Djilvankissam, enseignants de leur état touche le Syndicat des Enseignants du Tchad, section provinciale de N’Djaména. Dans un communiqué de presse, le SET section provinciale de N’Djaména, condamne cet acte qu’il qualifie d’un “assassinat crapuleux”.

Le Syndicat des Enseignants du Tchad (SET), section provinciale de N’Djaména, appelle ses camarades, qu’ils soient des services centraux, de l’élémentaire, du moyen, du secondaire général et technique, du SET supérieur, conventionnés ou de la main d’œuvre des ministères de l’Éducation nationale, de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle et des métiers à observer un arrêt de travail de deux jours du mercredi 31 mars au 1 avril 2021 en guise de protestation.

Le SET section provinciale de N’Djaména exige “que justice soit rendue à leurs collèguess”.

Pour rappel, les enseignants Wantamo Solbel et Wilba Djilvankissam ont été tués par balles perdues le 23 mars devant le Peloton spécial d’intervention de la gendarmerie (PSIG).

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :