Affaire Zouhoura : Cinq prévenus mis aux arrêts et quatre suspects recherchés

Suite au kidnapping, à la séquestration et au viol de Mlle Zara Mahamat Yosko alias Zouhoura, le Procureur général près la Cour d’Appel de N’Djamena a un fait un point de presse ce jour. M. LOAPAMBE Mahouli Bruno annonce que, après deux jours d’investigation et de recherches actives, la police a pu interpeller et déférer au parquet aujourd’hui cinq prévenus.

Mahamat Bichara, Hassan Al-Hassine Fadoul, Abdel-Malick Moussa, Salahadine Moussa Faki et Mahamat Baradine Hissein sont déférés ce mardi 16 février 2016 au parquet pour répondre de leurs droits. Le Procureur général près la Cour d’Appel de N’Djamena souligne en outre que, les enquêtes sont en cours en vue de repérer et interpeller quatre autres suspects. Il s’agit de : Abdraman Tidjani Miss alias Djounga, Mahamat Hamat Hadjar, Haggar Brahim Mahamat et El Hassan Nourène.

« Pour l’instant, par réquisitoire datée de ce matin, le parquet a ouvert une information judiciaire au 1er cabinet d’instruction et les inculpés sont mis à la disposition du magistrat en charge de ce dossier pour la suite de la procédure », a précisé M. LOAPAMBE Mahouli Bruno.

9 Commentaires

  1. Ali
    16 février 2016 at 19 h 35 min Répondre

    Ce fut un bon début on peut se réjouir de ceci en attendant félicitations aux enquêteurs pour leur beaux boulot on vous soutient toujours. ..”je suis zouhoura”.

  2. mallah
    16 février 2016 at 19 h 55 min Répondre

    justice soit faites pour Zahoura

  3. kawa
    17 février 2016 at 1 h 46 min Répondre

    Il faudrait faire violer leurs mamans seulement par les soldats tchadiens au nord du Mali

  4. democratie
    17 février 2016 at 10 h 59 min Répondre

    faut pas contenter que des arrestations mais plus tot de l’expiation de la sentence…

    • yoassina
      20 février 2016 at 15 h 05 min Répondre

      si tu éduques un enfant en lui montrant un chemin de respect et de l’amour en vers les prochains celui ci prendra soin de tes conciles même en plein voie publique malgré le désagrément de ce qui précédé de nouveau comportement infligé en lui , il pensera les répressions farouches de ses parents à la maison et devinera le moindre risque d’agir de tel sorte . A mon avis , quand un parent ne prend pas soins de faire la pression d’une bonne éducation ; il en résultera de faire ceci en publique parce qu’il sait bien qu’ à la maison quoi que l’on face dehors il sera défendu à % par ses parents .Ainsi , nous vivons chaque jours les conséquence à l’école , au marché, dans les rues et partout au Tchad

  5. Zamakhchari Cherif
    17 février 2016 at 11 h 30 min Répondre

    Il doit être la vengeance.

  6. Zamakhchari Cherif
    17 février 2016 at 11 h 37 min Répondre

    Justice for Zahoura

  7. Salah
    17 février 2016 at 22 h 11 min Répondre

    Que la justice soie faite pour Zouhour.

  8. mahamat abdraman moussa
    27 mars 2016 at 20 h 54 min Répondre

    Zouhoura ma chere soeur s’il ya la justice au pays que nous tous on demande de faire leur travail je vous en pris laisse nos un peux de vivre comme des autres pays voila 26ans sa vous suffit pas c’est a causer de vous que on a quitte nos cher pays et vous n’est pas honte de laisser vos enfants de faire bettis a nos soeur et a nos femme aussi que vous voulais encore se trop s’il vous plait la justice fait vous vos travail comme vous entraint de juges le reste de tchadien?voila courages pour toi ma chere soeur Zouhoura tu as toujours la tete haut merci beaucoups moi je habit en france

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :