Affaire mère des triplés : l’hôpital de la mère et de l’enfant dit sa vérité

Affaire mère des triplés : l’hôpital de la mère et de l’enfant dit sa vérité

Une femme qui a accouché des triplés a accusé l’hôpital de la mère et de l’enfant d’avoir confisqué un carnet faute d’avoir payé une somme de 5000F en guise de frais de lit. Le directeur général dudit hôpital que nous avons eu au téléphone donne sa version des faits.

L’affaire fait le buzz. L’image de la femme et de ses trois nouveau-nés couchés à côté d’elle est virale. Dans une vidéo réalisée par Tchadinfos, elle et son mari accusent l’hôpital de la mère et de l’enfant, où elle a accouché par césarienne, d’avoir confisqué le carnet d’un enfant parce qu’ils n’avaient pas les moyens de payer 5000F comme frais de lit.

Mais le DG de l’hôpital de la mère et de l’enfant bat en brèche cette affirmation. Dr Mahamat Nour Abakar Djibrine renseigne que cette dame, en travail, était dans une autre structure sanitaire, où une indication de césarienne a été posée. “Mais faute de moyens, elle a été orientée vers l’hôpital de la mère et de l’enfant. Une césarienne d’urgence a été réalisée sur cette femme. Une césarienne entièrement gratuite, des médicaments, toute l’intervention et tout son séjour à l’hôpital sont pris en charge par l’hôpital. Si on fait une intervention chirurgicale, avec des médicaments, ce qui peut aller jusqu’à 250.000F, ce n’est pas un carnet qu’on va garder pour 5.000F. c’est une aberration“, regrette-t-il.

Le DG affirme qu’il a fait une descente à la maison de la dame cet après-midi et qu’il a trouvé effectivement deux carnets, un pour la maman et un autre pour les enfants. Il explique que c’est normal parce que c’est un carnet pour les trois enfants et non un par enfant comme l’ont dit les parents.

La femme et son mari ont également affirmé qu’elle n’a eu aucun pansement après l’accouchement. Ce que rejette également le directeur général de l’hôpital de la mère et de l’enfant. Dr Mahamat Nour Abakar Djibrine assure qu’au cinquième jour, la mère a eu un pansement et les enfants ont été consultés avant que l’hôpital ne les libère. Toutefois, ajoute-t-il, des ordonnances ont été remis au mari pour acheter les médicaments à prendre à la maison par la maman et les enfants. En outre, la maman devait repartir à l’hôpital tous les deux ou trois jours pour le pansement et les enfants le 11 janvier pour de nouveaux examens. “Mais le Monsieur n’a ni acheté les médicaments pour la maman et les enfants ni ramené sa femme pour le pansement“, relève-t-il.

Le DG indique que l’ambulance est partie les chercher cet après-midi et la femme a eu le pansement et les examens ont été faits pour les enfants avant de les ramener à la maison. Il assure qu’ils vont procéder ainsi jusqu’à la fin des soins de la mère et des enfants.

Toutefois, Dr Mahamat Nour Abakar Djibrine appelle à une vraie solidarité envers cette famille. Car, indique-t-il, son hôpital va continuer à assurer les soins mais “il faut que les gens les aident parce qu’ils n’ont absolument rien“.

4 Commentaires

  1. Ali djalbor SEID
    9 janvier 2021 at 22 h 29 min Répondre

    Les établissements publics de santé n’ont pour seul objectif que de veiller sur les patients inquiets de leurs état de santé. Mais raconter des aberrations qu’elle n’a pas reçu des pansements après l’accouchement, cela ne relève pas de l’éthique et de la déontologie sanitaire des personnels de santé (les médecins).

  2. Dr MOUGA
    10 janvier 2021 at 7 h 29 min Répondre

    Il faut que les médias s’imprègnent de la vraie version avant de publier. Les malades mentent pour être écouté ou secouru par des tierces personnes. Les gestes humanitaires que les hôpitaux font, il faut une reconnaissance de la part des usagers.
    Je suis désolé et sincèrement même si on vit à une période ou le mensonge prône, disons au moins une fois la vérité sur les bienfaits.

  3. Mitta ketem
    10 janvier 2021 at 7 h 54 min Répondre

    La famille était obligé de payer d’autres carnet hier. C’est une honte de raconter des mensonges.

  4. Couronne Manitha
    12 janvier 2021 at 6 h 49 min Répondre

    Merci pour cet article par ce que j’étais vraiment déçu quant j’avais lu le poste d’un type concernant la dame. J’avais même fait un live pour dire aux gens d’arrêté de dénigre le
    Tchad. Nous savons que y’a le mauvais gouvernance mais que les gens n’exagère pas. J’ai même envoyer aujourd’hui une sommes de 30.000 our qu’ont remet à cette maman pour prendre soigne de ses enfants. Mais je demanderai si possible à l’opération grand cœur de trouver du boulot au papa pour pouvoir s’occuper de ses enfants par ce que nous je pourront pas donner des soutiens par ce que pour le moment les soutiens c’est juste pour un temps. Le directeur et le MR qui a poster cette chose qui n’est pas vrai à vous écouter parler sur le
    réseau des citoyens et la bas nous allons les poser nos question par rapport à cette histoire. Merci d’avoir éclaircit l’affaire.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :